Jean-François Zevaco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-François Zevaco est un architecte français, né le 8 août 1916 à Casablanca (Maroc), ville où il est mort en 2003.

Parcours[modifier | modifier le code]

Il fait ses études à l'École des beaux-arts de Paris, où il obtient son diplôme d'architecte DPLG en 1945. En 1947, il revient s'installer à Casablanca où son esthétique moderne, influencée par Frank Lloyd Wright et Oscar Niemeyer mais respectant les traditions du pays, va marquer l'architecture marocaine.

Peu après son installation, il conçoit à Casablanca plusieurs villas d'une grande originalité, dont la « villa Suissa », bâtie dans le quartier résidentiel d'Anfa, remarquée pour sa modernité et son élégance. Puis il travaille sur des bâtiments de plus grande ampleur, aérogare (à Tit Mellil en 1951), sièges sociaux, tribunaux, groupes scolaires, associant souvent les murs blancs et le béton brut, évoluant rapidement vers une architecture souvent qualifiée de brutaliste.

Proche de la démarche de synthèse des arts d'André Bloc, il collabore parfois avec des artistes, tel le sculpteur Olivier Seguin avec lequel il remporte le Grand prix du Salon d'automne marocain à Casablanca en 1956.

Après 1960, Zevaco fait face, avec Élie Azagury notamment, à la reconstruction de la ville d'Agadir, détruite par un tremblement de terre. Utilisant largement le béton, il y réalise la poste centrale, la caserne des pompiers, des écoles, villas, logements de fonction...

En 1980, il reçoit, pour ses maisons à patios d'Agadir[1] , le prix Aga Khan d'architecture, qui distingue l'excellence en architecture dans les sociétés musulmanes.

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Ragon, Henri Tastemain, Zevaco, Le Cercle d'art contemporain, 1999, (ISBN 270220550X et 978-2702205501)
  • Jean-Louis Cohen et Monique Eleb, Casablanca, mythes et figures d'une aventure urbaine, Hazan, Paris, 1998
  • Lucy Hofbauer, Le modernisme syncrétique de Jean-François Zevaco (1916-2003), mémoire de Master 1, sous la direction de Minnaert Jean-Baptiste, Tours, Université François Rabelais, 2006.
  • Lucy Hofbauer, Jean-François Zevaco architecte (1916-2003) - villas, mémoire de Master 2, sous la direction de Minnaert Jean-Baptiste, Tours, Université François Rabelais, 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]