Jean-François Boclé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-François Boclé

Alias
Le Diable indépendantiste
Naissance 1971
Fort-de-France, Martinique
Nationalité Martiniquaise
Pays de résidence Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Artiste Visuel
Formation

Jean-François Boclé est un artiste martiniquais. Il est basé entre Paris et Bruxelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-François Boclé est né en 1971 à Fort-de-France en Martinique. Il a vécu ses quinze premières années dans la Caraïbe.

Après des études de littérature Moderne à la Sorbonne, il a suivi une formation à l’École nationale supérieure d'art de Bourges, puis à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.


Principales expositions[modifier | modifier le code]

Jean-François Boclé a participé à plusieurs Biennales comme la 1re Biennale de Thessalonique (2007, State Museum of Contemporary Art, Grèce), la Xe Biennale de la Havane (2009, Cuba), la XXXIe Biennale de Pontevedra (2010, Espagne). Il participera en septembre 2011 à la 8e Biennale du Mercosur à Porto Alegre (Brésil).

En 2008 le BildMuseet lui proposa la totalité de l'espace du Musée pour sa plus conséquente exposition monographique à ce jour (Umeå, Suède). En 2010, il est présent en Solo Show à la 28e Foire d’Art Contemporain Art Brussels avec la galerie Nomad de Bruxelles (Belgique).

Son travail a été montré en 2001 à l'Espace Oscar Niemeyer (Paris), en 2003 il réalise l'intervention dans l'espace public Zones d’attente (commande de la Mairie de Paris), en 2004 l'exposition personnelle Outre-Mémoire a lieu à l'Ekotechnické Museum (Prague, République Tchèque) et à l'Atelier 231 - Centre National des arts de la rue (Sotteville-lès-Rouen, France). En 2005 il a exposé au Centre d’art contemporain Le Parvis (Tarbes, France, exposition personnelle), au Mapa Teatro / Laboratorio de Artistas (Bogotá, Colombie), en 2006 au FRAC Champagne-Ardenne, en 2007 au Mahatma Gandhi Institute-MGI (insulART, exposition collective, Moka, République de Maurice), en 2008 au BildMuseet (I Did Not Discover America, exposition personnelle, Suède), à la Fondation Clément (exposition collective Atlantide Caraïbe, Le François, Martinique), au CUC Liverpool (Hawkins & Co, exposition collective, Royaume-Uni). En 2009 il a exposé à la galerie Nomad de Bruxelles (exposition personnelle, Belgique), à la Grande Halle de la Villette (Kreyol Factory, Paris), à La Cambre (Bruxelles, Belgique), au MAC Panamá, et dans l’exposition collective Global Caribbean sélectionnée dans le programme officiel de Art Basel Miami Beach. En 2010 au MIAM (exposition itinérante Global Caribbean, Sète, France), au Parnassus Kerk (miXed, Gent, Belgique), à la Galerie Nomad Brussels (The Reality of perception, Bruxelles, Belgique), et en décembre au IIIe Festival Mondial des Arts Nègres (Dakar, Sénégal).

En 2011 Jean-François Boclé est en résidence d'artiste à Curacao (IBB-Curacao Centre for Contemporary Art). Il participe à l'exposition Modernité Fétiche au Royal Museum of Central Africa à Tervuren en Belgique (cette exposition se poursuivra au Museo de America à Madrid, au Naprstek Museum of Cultures à Prague], au Museum of Ethnology, Vienna (en) à Vienne, au National Museum of Ethnology(Netherlands) (en) à Leiden en Hollande, et au National Museums of World Culture à Stockholm). Toujours en 2011, il participe au Festival international de sculpture contemporaine Escaut. Rives, dérives (Nord de la France et Belgique). En 2012, il participe à la XI Biennale de La Havane (Cuba).


Bibliographie[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Expositions:


Publications:


Revues artistiques: