Jardin Francs-Bourgeois-Rosiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jardin Francs-Bourgeois-Rosiers
Image illustrative de l'article Jardin Francs-Bourgeois-Rosiers
Vue générale du jardin
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Paris 4e
Superficie 1 040 m²
Caractéristiques
Création 2007
Localisation
Coordonnées 48° 51′ 27″ N 2° 21′ 36″ E / 48.8575, 2.36 ()48° 51′ 27″ Nord 2° 21′ 36″ Est / 48.8575, 2.36 ()  

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Jardin Francs-Bourgeois-Rosiers

Le jardin Francs-Bourgeois-Rosiers est un espace vert du 4e arrondissement de Paris, situé entre la rue des Francs-Bourgeois et la rue des Rosiers, dans le quartier du Marais. Le nom "Jardin Francs-Bourgeois-Rosiers" est un nom provisoire, en attendant que soit choisi son nom définitif. Le sujet est en délibération à la mairie du 4e arrondissement. L'une des propositions faite par le conseiller de Paris Vincent Roger serait de le baptiser "Jardin des Tout Petits" pour rendre hommage aux bambins juifs du quartier qui n'étaient pas scolarisés et qui ont été victimes de la Shoah. (Ces enfants n'ont donc pas leur nom sur les plaques qui se trouvent dans les différentes écoles du quartier)[1]. (M) Ce site est desservi par la station de métro Saint-Paul.

Description[modifier | modifier le code]

D'une surface de 2 135 m2, le jardin est né de la réunion des jardins privés des hôtels particuliers qui le bordent : Hôtel de Coulanges (actuelle Maison de l’Europe), Hôtel Barbes et Hôtel d’Albret.

La composition du jardin est d'une grande sobriété : au centre, un grand rectangle de gazon, parsemé de quelques jeux pour enfants, est entouré d'un rideau de canne de Provence. Quatre bouleaux strient le terre-plain. Une sorte de chemin de ronde en fait le tour.

Entrée du Jardin Francs-Bourgeois-Rosiers par la cour de l'Hôtel de Coulanges

Différentes essences sont plantées : céanothe, oranger du Mexique, cornouillers blancs, fétuques, pennisetum, cheveux d’anges.

On a depuis cet espace une vue sur la très surprenante cheminée, haute de 35 mètres, de la Société des Cendres (qui traitait les rognures, limailles et balayures des ateliers, afin de récupérer l'or et l'argent).

Histoire[modifier | modifier le code]

Créé en 2007, le jardin est en cours de réalisation (seule la première tranche du jardin (1 040 m2) est réalisée, côté Francs-Bourgeois).

Ce jardin discret n'est pas facile à trouver. On y accède par la cour de l'Hôtel de Coulanges, au 35-37 rue des Francs-Bourgeois. À terme, il sera accessible aussi par le no 10 de la rue des Rosiers, et permettra de rejoindre la rue des Francs-Bourgeois (no 31 à 35).

À sa création, une partie du sol du terre-plain central était couvert de "mulch", copeaux d'écorce issu du recyclage de palettes de livraison; ce revêtement a déplu à l'administration municipale et a été remplacé par du gazon standard en 2008.

La deuxième tranche du jardin (1 095 m2), située derrière l’Hôtel d’Albret, n'est pas achevée.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Compte-rendu du Conseil du 4ème arrondissement du 18 mars 2013