James Hillier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

James Hillier

Naissance 22 août 1915
Brantford (Canada)
Décès 15 janvier 2007 (à 91 ans)
Princeton (États-Unis)
Champs Microscopie électronique
Diplôme Université de Toronto
Renommé pour Microscope électronique à haute résolution
Distinctions Prix Lasker 1960
Ordre du Canada

James Hillier, né le 22 août 1915 à Brantford au Canada et mort le 15 janvier 2007 à Princeton au New Jersey, est un inventeur américano-canadien, né canadien et naturalisé américain en 1945. Il a participé à l'invention du microscope électronique à haute résolution en Amérique du Nord en 1938.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Brantford de James et Ethel Hillier, il obtient son Baccalauréat en arts en 1937 dans le domaine des mathématiques et de la physique, puis sa Maîtrise en arts en 1938. Durant son doctorat à l'Université de Toronto, il travaille sur la mise au point d'un microscope électronique à transmission en reprenant la conception d'Ernst Ruska. En 1941, il obtient son doctorat.

En 1941, il part pour les États-Unis et joint Radio Corporation of America à Camden dans le New Jersey. Il devient directeur général des laboratoires de RCA en 1957, puis vice-président en 1958. Il prend ensuite le poste de vice-président de la branche recherche et développement (1969), puis vice-président exécutif et scientifique en chef (1976).

Hillier a passé des années à affiner le microscope électronique, ce qui lui permit de déposer 41 brevets.

Il prend sa retraite en 1977, et il passe son temps à conseiller le tiers monde sur le rôle des technologies et à promouvoir l'enseignement des sciences. La fondation James Hillier attribut tous les ans des bourses à des étudiants de science.

En 1936, il se marie avec Florence Marjory Bell, et a avec sa femme 2 enfants.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ball, Vicent and Bauslaugh, Cheryl (January 18, 2007). "James Hillier". Brantford Expositor, pp. A1-A2, A8, A10-A11.

Liens externes[modifier | modifier le code]