Jérôme Noirez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jérôme Noirez

Activités Romancier, nouvelliste
Naissance 1969
Paris, Drapeau de la France France
Langue d'écriture Français
Genres Fantasy, science-fiction
Distinctions Prix des Mordus du polar

Œuvres principales

  • Série Féerie pour les ténèbres

Jérôme Noirez est un romancier et nouvelliste français de fantasy et de romans pour la jeunesse. Il est également musicologue.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1969 à Paris, Jérôme Noirez a d'abord été professeur dans une école de musique, puis en école maternelle[1]. Il s'intéresse au fantastique depuis sa prime jeunesse, en lit beaucoup adolescent, avant d'être marqué par plusieurs auteurs généralistes ou classés comme tels : Céline, Rabelais, et Witold Gombrowicz avec Cosmos[2]. Outre l'écriture, son autre activité principale est la musique : il joue de la musique médiévale, compose de nombreux morceaux et s'essaie à diverses expériences, dont le "fantasmatographe", étrange croisement entre le cinéma muet et la musique expérimentale[3]. Rôliste et coauteur de jeux de rôle, il a participé à la gamme Rétrofutur chez Multisim.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Féerie pour les ténèbres[modifier | modifier le code]

Les nouvelles Sous le pont et Le Grand Machouilleur, parues en 2004 dans la revue Faeries (cf. ci-dessous), se déroulent également dans l'univers de Féerie pour les Ténèbres. Elles ont d'ailleurs été publiées un peu avant les romans.

Autres livres[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • (fr) Cuchulain 500 mg, dans l'anthologie L'Esprit des bardes, Nestiveqnen, 2003.
  • (fr) Notre Patrie se nomme asphalte, dans l'anthologie La Route, L'Oxymore, 2003.
  • (fr) L'Hydre d'Evelyne, dans l'anthologie Chimères, L'Oxymore, 2003.
  • (fr) Maison fondée en automne, dans la revue Elegy, décembre 2003.
  • (fr) , dans l'anthologie Mythophages, L'Oxymore, 2004.
  • (fr) La Mer(e) des spectres, dans l'anthologie La Mer, L'Oxymore, 2004.
  • (fr) Sous le pont, dans la revue Faeries no 14, Nestiveqnen, 2004.
  • (fr) Le Grand Machouilleur, dans la revue Faeries no 16, Nestiveqnen, 2004.
  • (fr) Pour qui grincent ces gonds, dans l'anthologie Les Portes, L'Oxymore, 2005.
  • (fr) Mère-Géode, dans l'anthologie Trésors, L'Oxymore, 2005.
  • (fr) Maison-monstre cas numéro 186, dans la revue Khimaira, no 4, 2005.
  • (fr) L'Apocalypse selon Huxley, dans l'anthologie Ouvre-toi !, Griffe d'Encre, 2007.
  • (fr) Les Attracteurs puérils, dans la revue Lunatique no 75, 2007.
  • (fr) Terrible Soleil féroce, dans L'Etrange partition sonore, numéro spécial de la revue JazzoSphère, 2007.
  • (fr) Terre de fraye, dans l'anthologie Retour sur l'horizon, Denoël (Lunes d'encre), 2009 (Nouveau Grand Prix de la science-fiction française 2009).

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • (fr) Contre-texte et littérature carnavalesque : les sources médiévales d'un merveilleux discordant dans le cycle Féerie pour les ténèbres, dans les Actes du colloque du CRELID : Fantasy : le merveilleux médiéval aujourd'hui, Bragelonne coll. "Essais", 2007.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Lauréat du prix des Mordus du polar 2009 des bibliothèques de la ville de Paris pour Fleurs de dragon (Gulf stream, coll. Courants noirs, 2008)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.imaginales.com/2006/invites/noirez.shtml
  2. Rencontre avec… Jérôme Noirez, au festival des Utopiales 2007, sur le site scifi-universe
  3. http://pagesperso-orange.fr/cocalos/musique.htm