Ishak Pacha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ishak Pacha
Image illustrative de l'article Ishak Pacha
Vue d'ensemble du palais. On distingue au centre, la ville de Doğubeyazıt. Le mont Ararat, à l'horizon, au centre gauche, est masqué par la brume
Nom local İshak Paşa Sarayı
Type Palais
Début construction 1685
Fin construction 1784
Propriétaire initial Colak Abdi Pasha
Coordonnées 39° 31′ 14″ N 44° 07′ 44″ E / 39.52056, 44.1288939° 31′ 14″ Nord 44° 07′ 44″ Est / 39.52056, 44.12889  
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Région historique Province d’Ağri
Localité Doğubeyazıt

Géolocalisation sur la carte : Turquie

(Voir situation sur carte : Turquie)
Ishak Pacha

Ishak Pasa ou Ishak Pacha (en turc : İshak Paşa Sarayı ; en kurde : Koşka Îshaq Paşa) est un palais du XVIIe siècle situé en Turquie, du même type que celui de Topkapi ou d’Edirne. Partiellement ruiné et abandonné, il se trouve sur l'ancienne route de la soie, à une trentaine de kilomètres de la frontière iranienne, dans un endroit semi-désertique de la province d’Ağri, et à quelques kilomètres à l’est de Doğubeyazıt, ville proche du mont Ararat.

Son architecture témoigne des influences arménienne, perse, géorgienne, seldjoukides et ottomane.

Il possédait un caravansérail pour les marchands de passage et un total de 366 pièces dont 24 réservées au harem, ainsi qu'un chauffage central.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce palais date de la période ottomane et sa construction par Colak Abdi Pasha, le bey de la province de Bayazit, débuta en 1685, pour se terminer un siècle plus tard, vers 1784, avec son petit-fils Ishak Pasha, lui-même gouverneur de la province. Sis sur le haut d’une colline rehaussée, il se présente comme une large enceinte argileuse jaune et ocre, se renfermant sur divers bâtiments qui s’alignent autour d’une vaste cour en forme de fer à cheval : une mosquée (son dôme et son minaret dominant l’ensemble architectural), harem, cuisines, bains (hammam), salles de jeux (selamlik), salle de cérémonie, etc. Les différents ornements sculptés s’apparentent à l’art persan et à l’art seldjoukide.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Source[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :