Institut Amadeus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut Amadeus
Image illustrative de l'article Institut Amadeus

Domaine d'activité Géopolitique, Économie et Développement, Sécurité Internationale, Bonne Gouvernance, Enjeux environnementaux
Création 2008
Personnes-clés Drapeau : Maroc Brahim Fassi Fihri
Siège Drapeau : Maroc Rabat
Publications Geopolitik (bi-mensuel)
Le Rapport Amadeus 2011
Le Rapport MEDays 2009
La Déclaration de Tanger
Site web www.institutamadeus.com

L'Institut Amadeus est un think tank marocain indépendant basé à Rabat, cofondé en 2008 par Brahim Fassi Fihri qui en devient le Président[1]. Son ambition première est d’apporter une contribution au débat public marocain et maghrébin dans une perspective de se mouvoir en porte-voix des sujets de préoccupations des pays du Sud.

L’Institut Amadeus a une double fonction : l’analyse et la création de débats. Il se positionne aujourd’hui comme un laboratoire d’idées et un espace de débats par excellence. Il est à la fois un centre de réflexion, de conseil, de dialogue, de proposition et de consultation mais également une plateforme d’échanges, de rencontres et de coopération Nord-Sud et Sud-Sud.

Il existe une synergie entre les différentes activités de l’Institut, notamment entre son Centre d’Analyse et de Publications et ces événements.

C’est ainsi qu’outre le forum MEDays son événement phare et as opérationnel dont il est l’initiateur et l’organisateur, l’Institut Amadeus s’est distingué depuis sa création en 2008 au travers de divers talks shows et tables rondes portant sur des axes thématiques prioritaires ainsi que ses activités de publication.

L'Institut Amadeus organise également depuis 2013, la Global Growth Conference[2].

L'Institut Amadeus a été classé à la 18e place mondiale des centres de recherches ayant moins de 5 ans, en 2012 par l'Universté de Pennsylvanie dans le Global Go-To Think Tank Ranking Report[3]. En 2013, l'Institut occupe la 18e position des Think Tanks dans la région MENA (Iran, Turquie et Israël compris)[4]. En 2014, l'Institut Amadeus est classé 13e Think Tanks dans la région MENA, 6e arabe et 1er au Maghreb. Le Forum MEDays est classé à la 49e position mondiale des conférences internationales[5].

Missions[modifier | modifier le code]

L'Institut Amadeus a pour objectifs :

  • Promouvoir la rencontre et le débat pour apporter de nouvelles solutions aux problématiques du Sud en favorisant l'interaction entre gouvernements, secteurs privés et sociétés civiles.
  • Participer au développement économique, social et culturel du Maroc.
  • Analyser les grandes tendances qui affecteront les relations bilatérales et multilatérales du Maroc et ses partenaires du Sud.
  • Produire des recommandations concrètes et opératoires sur des questions stratégiques avec une vision marocaine, maghrébine, méditerranéenne et africaines des grands enjeux.
  • Consolider l’image de marque du Maroc et de la région du Maghreb, au niveau international, en menant des actions de lobbying.

Actions mises en place[modifier | modifier le code]

  • Publication d’ouvrages phares et de travaux de recherche.
  • Organisation d'un Forum international, MEDays: "Le Forum du Sud", en novembre de chaque année, à Tanger. Ce Forum, véritable plateforme d'échange mondiale au Sud, est un instrument de rencontre de hauts décideurs mondiaux, politiques, diplomates, experts et membres de la société civile. Thème de l'édition 2008 : "Union pour la Méditerranée : quelles réalités, quels moyens, pour quel Partenariat ?"[6]. Thème de l'édition 2009 : "le codéveloppement responsable". L'édition 2010 a eu pour thème : "Le Sud : entre crises et émergences" tandis que celle de 2011 s'est déroulé sous la thématique : "Le Sud dans la gouvernance mondiale." Les MEDays 2012 se sont déroulés du 14 au 17 novembre 2012 sous le thème : "Le Sud : l'exigence d'un nouvel ordre mondial". En 2013, les MEDays qui se dérouleront du 13 au 16 novembre, auront pour thème : "Quelles émergences dans un monde instable ?"[7].
  • Organisation de la "Global Growth Conference", une conférence internationale sur la croissance économique mondiale, dont la première édition s'est tenue à Rabat en mars 2013.
  • Organisation de colloques, conférences, débats et séminaires.
  • Participations et interventions dans des événements extérieurs à l'invitation de divers organismes : ONG, instances internationales, institutions, monde académique, entreprises…
  • Actions de lobbying et mise en place de réseaux d’influence à l’aide des partenaires de l’Institut.
  • L'Institut est composé d'une équipe permanente de 15 personnes, dont des managers, des chercheurs et des experts avec des pôles de compétence et des horizons culturels diversifiés.

Orientations Stratégiques : Axes thématiques[modifier | modifier le code]

Orientations Stratégiques : Axes géographiques[modifier | modifier le code]

Conseil Scientifique[modifier | modifier le code]

Plusieurs personnalités éminentes comme André Azoulay, conseiller de Mohammed VI, Mustapha Terrab, directeur général de l'Office chérifien des phosphates (OCP) et ancien chercheur au MIT, Christian de Boissieu, président du Conseil d'analyse économique auprès du Premier ministre français, Hervé de Charette, ancien ministre français des Affaires étrangères, Fayçal Laâraïchi, président-directeur général de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT), Moulay Hafid Elalamy, ex-président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM)[8], Christian Lequesne, politicien français et responsable de la chaire Science Po - LSE, ont rejoint son conseil scientifique.

Logo de l'Institut en 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]