In Case of Emergency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ICE.

ICE (ou ECU en français) est l'acronyme de In Case of Emergency (ou « En Cas d'Urgence ») est un programme qui vise à aider les premiers intervenants (comme les paramédicaux, les pompiers et les agents de police) à contacter les proches des victimes pour obtenir des informations médicales importantes.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le programme a été conçu au milieu des années 2000 et promu par Bob Brotchie, un ambulancier de Cambridge en Angleterre depuis mai 2005. Il encourage les gens à entrer dans leurs carnet d'adresses de téléphone portable, un contact sous le nom « ICE ». Le but de cette démarche propose à tout possesseur d’un téléphone mobile de sauvegarder sous ce nom le numéro de téléphone de la personne qu'il voudrait prévenir en cas d'accident[1].

Fréquemment, lorsque les premiers intervenants, la police ou le personnel médical, arrivent sur les lieux d’un accident, la victime est inconsciente ou en état de choc. Elle est incapable de fournir des renseignements importants à l’agent qui pourrait lui sauver la vie ou aviser sa famille de son accident.

Si une liste d’adresses téléphoniques comporte ICE ou ECU suivi du nom de du parent le plus proche ou d'un contact avec ses coordonnées, celui-ci pourra fournir les renseignements aidant à prendre des décisions ou communiquer avec des proches. La popularité de ce programme s'est répandue dans toute l'Europe et a commencé à croître en Amérique du Nord[2],[3].

On peut toutefois considérer que ce soit une "fausse bonne idée". En effet, outre le fait que la majorité des smartphones, principal type de mobile vendu actuellement, est pourvue d'un mot de passe, il est clair que :

  • Soit le cas est en effet très grave et le patient est inconscient ou ne peut s'exprimer. Dans ce cas le personnel soignant a bien d'autres choses à faire que de fouiller dans un mobile. Ce sera lors de l'admission au service d'urgence que les procédures normales d'identification et de contact vont intervenir. En cas de décès, c'est à la police à rechercher l'identité et les proches de la victime.
  • Soit le patient est conscient et peut communiquer (ou écrire s'il a des troubles de l'élocution). Dans ce cas, il n'est pas besoin de ce code.

Par ailleurs, il faut rappeler que compulser un carnet d'adresses dans un mobile est une violation de vie privée qui n'est déontologiquement pas admise au personnel soignant (en tout cas en Belgique). Seul le juge peut ordonner la consultation de ces données.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) East Anglian Ambulance
  2. (en) Bob's idea has global impact
  3. recommandation de la Gendarmerie Royale du Canada

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]