Ian Dury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dury.

Ian Dury

Description de cette image, également commentée ci-après

Ian Dury au Roundhouse, Chalk Farm, Londres, 1978

Informations générales
Naissance
Harrow, Middlesex, Angleterre
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès (à 57 ans)
Activité principale auteur-compositeur, interprète, musicien
Genre musical Rock and roll, punk rock, new wave
Instruments vocal, batterie
Années actives 1971-2000
Labels Stiff
Site officiel IanDury.com

Ian Dury () est un musicien et chanteur britannique de rock and roll, connu essentiellement comme fondateur, leader et chanteur du groupe Ian Dury and the Blockheads mais également comme auteur de la célèbre maxime « Sex, drugs and rock'n'roll ».

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né à Upminster, quartier du district londonien d'Havering, Dury souffre dès 7 ans d'une poliomyélite qu'il a selon lui contracté dans une piscine. Il en conserve une jambe atrophiée.

Dury étudie au Royal College of Art, où il a notamment comme professeur Peter Blake, et à l'Université de Londres-Est. Il commence une carrière dans l'enseignement artistique en 1967, année au cours de laquelle il épouse Betty Rathnell. Le couple a deux enfants, Baxter et Jemima. Ils divorcent en 1985 et Betty meurt en 1994.

Kilburn and the High Roads[modifier | modifier le code]

En 1971, après le décès de son idole Gene Vincent, Dury forme le groupe Kilburn and the High Roads, qui se fait un nom dans le circuit pub rock. Dury chante et coécrit les chansons avec le pianiste Russell Hardy. Malgré une bonne presse et une première partie de The Who, le groupe ne décolle jamais vraiment et se sépare en 1975.

Les Blockheads[modifier | modifier le code]

En 1977, Dury crée le groupe Ian Dury and the Blockheads, notamment avec Chaz Jankel comme guitariste et Mickey Gallagher au clavier (claviériste pour The Clash notamment) qui est un élément important du son de Ian Dury and the Blockheads. Le groupe réussit à placer un certain nombre de singles dans les hit parade, tels que Hit Me With Your Rhythm Stick ou Sex and Drugs and Rock and Roll (1977). Ce dernier titre devient une expression emblématique de l'époque.

Le style des Blockheads mélange la gouaille cockney et l'humour mordant de Dury à une musique dans laquelle on peut retrouver des influences multiples, le tout coloré par l'image de punk de Dury.

En 1981, Dury dissout les Blockheads et commence une carrière solo. En 1998, il apprend qu'il souffre d'un cancer. Il reforme les Blockheads pour un nouvel album, Mr Love Pants, et une série de concerts qui s'achève à sa mort en 2000. Les Blockheads continuent cependant de tourner, bien que chacun des musiciens ait sa propre carrière indépendamment de ce groupe hommage.

Dury a également joué dans de nombreux films, comédies musicales et pièces de théâtre. Il apparaît dans le clip de Madness intitulé Drip Fed Fred sorti en janvier 2000, 2 mois avant son décès, et est crédité au générique final.

En 1997, Ian Dury écrit la postface du livre de l'artiste anglaise Gee Vaucher Crass Art And Other Pre Post-Modernist Monsters[1], dans lequel figurent les travaux personnels de Gee Vaucher et ceux pour le collectif anglais Crass.

Son fils, Baxter Dury, a entamé une carrière musicale.

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1974 : Rough Kids / Billy Bentley
  • 1975 : Crippled With Nerves / Huffety Puff
  • 1977 : Sex and Drugs and Rock & Roll / Razzle In My Pocket
  • 1977 : Sweet Gene Vincent / You're More Than Fair
  • 1977 : Sex and Drugs and Rock & Roll / Two Stiff Steep Hills / England's Glory - NME Give-a-way
  • 1978 : What A Waste / Wake Up And Make Love With Me
  • 1978 : Hit Me With Your Rhythm Stick / There Ain't Half Been Some Clever Bastards
  • 1978 : Billy Bentley / Pam's Moods
  • 1979 : Reasons To Be Cheerful (PT .3) / Common As Muck
  • 1980 : I Want To Be Straight / That's Not All
  • 1980 : Superman's Big Sister / You'll See Glimpses
  • 1981 : Spasticus Autisticus / (Instrumental)
  • 1983 : Really Glad You Came / (You're My) Inspiration)
  • 1984 : Very Personal / Ban The Bomb
  • 1985 : Hit Me With Your Rhythm Stick (re-mix) / Sex And Drugs And Rock And Roll / Reasons To Be Cheerful, Part 3 / Wake Up And Make Love With Me
  • 1989 : Profoundly In Love With Pandora / Eugenius (You're A Genius)
  • 1989 : Apples / Byline Brown

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1975 : Handsome
  • 1977 : New Boots and Panties !!
  • 1978 : Wottabunch!
  • 1979 : Do It Yourself
  • 1980 : Laughter
  • 1981 : Lord Upminster
  • 1983 : The Best Of Kilburn & The Highroads (EP)
  • 1984 : 4000 Weeks Holiday
  • 1989 : Apples
  • 1990 : Live! Warts 'n' Audience (album live)
  • 1992 : The Bus Driver's Prayer and Other Short Stories
  • 1997 : Mr Love Pants
  • 2001 : Straight From The Desk (Live At Ilford Odeon)
  • 2002 : Ten More Turnips from the Tip (album posthume)
  • 2010 : Sex & Drugs & Rock & Roll - The Essential Collection (compilation)

The Blockheads (albums solo)[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Straight From The Desk - 2 (Live At Patti Pavillion)
  • 2004 : Where's The Party?

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Hold On To Your Structure (VHS - vidéo live)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. publié en 1999 aux éditions AK Press/Exitstencil Press

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]