Husbands

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Husbands

Réalisation John Cassavetes
Scénario John Cassavetes
Acteurs principaux
Sociétés de production Faces Music
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1970
Durée 154'

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Husbands est un film américain, le cinquième réalisé par John Cassavetes après Faces et avant Minnie and Moskowitz, sorti en 1970 aux États-Unis et en 1972 en France.

La page sur John Cassavetes demeure la base documentaire sur l'auteur et sa filmographie. Sur Husbands, elle fournit de nombreux détails sur les circonstances du tournage. Cette fiche est donc conçue dès l'origine dans un but complémentaire.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Trois quadragénaires, le publicitaire Harry, le journaliste Archie et le dentiste Gus, à la tête de familles apparemment sans histoire, apprennent la mort de leur quatrième ami, Stuart. Après l'enterrement, ils ne peuvent se quitter et se lancent dans une nuit de dérive dans le métro, sur un terrain de sports, dans une piscine, pour échouer dans l'habituel bar de nuit où interminablement ils boivent. Le lendemain, ils tentent, en vain, de reprendre la vie quotidienne, et sur un coup de tête de Harry, ils décident de tout plaquer là et de partir pour Londres. Après une soirée au casino, où ils se comportent en insupportables touristes américains en pays conquis, ils emmènent des filles dans leurs chambres d'hôtel. L'échec sexuel est général et complet. Alors ils dansent gentiment. Harry veut prolonger son séjour en Angleterre, Archie et Gus rentrent à la maison, les bras chargés de cadeaux pour les enfants.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Contexte, tournage et accueil du film[modifier | modifier le code]

Il s'agit du premier film en couleurs de John Cassavetes. De même, c'est le premier de ses films où tourneront Peter Falk et Ben Gazzara, qui rejoindront définitivement l'équipe d'amis dans l'aventure cassavetienne. Pour leurs rôles, Anthony Quinn et Lee Marvin avaient d'abord été pressentis. C'est aussi la première fois que John joue dans un de ses films. Le film est très préparé, même si c'est en plusieurs phases fluctuantes, mais comporte une très longue scène d'improvisation où, dans le bar de nuit, les trois amis persécutent une femme (l'actrice, Leola Harlow, n'est manifestement pas prévenue de ce qui va lui arriver) en l'obligeant à recommencer à chanter sans cesse une chanson. Cassavetes ne peut retenir ses rires au second rang, on a pu y voir une sorte de métaphore des rapports entre l'acteur et son metteur en scène. De même, le personnage de la Comtesse (Dolores Delmar) dans le casino londonien est manifestement pris sur le vif.
À propos de ce film John Cassavetes a rédigé des Notes sur la réalisation d'un film, publiées en France dans la revue de cinéma Positif n° 431 en janvier 1997. Il y explique en particulier l'importance fondamentale qu'ont pour lui les acteurs, qu'il faut protéger à tout prix des techniciens, de l'équipe de tournage, qu'il considère comme des mercenaires professionnels, alors que, pour les acteurs « Aucun degré d'indulgence n'était trop grand, aucune petite victoire ne pouvait être suffisamment glorifiée, et jamais je n'accordais trop de temps dans les vingt-quatre heures pour soutenir l'ego de l'acteur et garder à l'esprit l'importance du film. ».
Comme souvent, John Cassavetes montera deux versions du films. Mais cette fois, ce ne sera pas pour obéir à des impératifs commerciaux, ou de producteurs, mais pour transformer ce qui était d'abord une comédie légère autour du personnage de Harry, en un drame plus grave avec trois protagonistes d'égale importance dramatique.

Par ailleurs André S. Labarthe et Hubert Knapp ont tourné en 1969 un très riche documentaire, John Cassavetes, pour la série Cinéastes de notre temps, qui est pratiquement consacré au tournage de Husbands.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie (revues)[modifier | modifier le code]

  • Cahiers du cinéma :
    • 389. Hervé Le Roux : L'être-chair, novembre 1986.
  • Cinéma :
    • 167. Joël Magny : Husbands, juin 1972.
    • 374. Fabrice Revault d'Allonnes : Husbands, octobre 1986.
  • Cinémas :
    • XIII/3. Jean-François Chassay : Les petites apocalypses de John Cassavetes, printemps 2003.
  • Écran :
    • 5. Guy Braucourt : Husbands, mai 1972.
  • Image et son / La Revue du Cinéma :
    • 261. Daniel Sauvaget : Husbands, mai 1972.
    • Saison 72. Daniel Sauvaget : Husbands, septembre 1972.
  • Positif :
    • 138. Robert Benayoun : Husbands, mai 1972.
    • 431. John Cassavetes : Notes sur la réalisation d'un film, octobre 1997.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]