Homme-sandwich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Homme-sandwich
Bundesarchiv Bild 102-13204, Leipzig, Frühjahrsmesse, Reklame.jpg

Deux hommes-sandwich à Leipzig en 1932

Niveau de formation
Métier accessible sans qualification
Jeune homme-horloge
La politique utilisait aussi les hommes-sandwich, ici en Allemagne en 1932

Un homme-sandwich est une personne dont l'activité consiste à circuler à pied dans les rues en portant deux placards de publicité, un devant et l'autre sur le dos, reliés par des sangles sur les épaules.

Historique[modifier | modifier le code]

L'homme-sandwich (Sandwich board person en anglais) fait son apparition à Londres, vers 1820, pour éviter de devoir payer une taxe sur les enseignes et les affiches fixes. Il porte sur la poitrine et sur le dos deux panonceaux reliés par des bretelles ou brandit un panneau portant l’affiche et monté sur un bâton[1].

L'expression d'homme-sandwich fait allusion à l'image de l'homme pris en « sandwich » entre ses deux panneaux, comme l’est la garniture du sandwich enserrée entre les deux morceaux de pain.

Être porteur de pancarte reste un petit métier qu'on rencontre encore, au début du XXIe siècle à Londres ou à Dublin[2].

En 2007, on voit apparaitre un nouveau type d'homme-sandwich adapté à l'âge des communications électroniques : l'homme-bluetooth

En 2008, les autorités publiques de Madrid interdisent la circulation des hommes-sandwich dans la ville car cette pratique leur parait porter atteinte « à la dignité de la personne »[3] (décision finalement annulée en janvier 2009 suite aux réclamations de journalistes notamment[réf. nécessaire]).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Cossette, La publicité de A à Z. Dictionnaire technique français-anglais, PUL, 2006, 296 p. (ISBN 978-2-7637-8407-6), p. 242.
  2. Porteur de pancarte à Dublin
  3. Site du quotidien 7/7, 9 octobre 2008

País, Ediciones El. “La Ordenanza De Publicidad ‘Salva’ a Los Hombres Anuncio.” El País, January 30, 2009. http://elpais.com/elpais/2009/01/30/actualidad/1233307023_850215.html.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]