Henrik Kauffmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kauffmann.
Henrik Kauffmann avec le ministre des Affaires étrangères du Japon, Yoshizawa Kenkichi, en 1932

Henrik Kauffmann, né à Francfort-sur-le-Main le 26 août 1888 et mort à Skodsborg le 5 juin 1963, est un diplomate et homme politique danois. Ambassadeur aux États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, il est connu notamment pour avoir signé avec les États-Unis sur sa propre initiative un traité leur donnant le droit d'établir des bases militaires au Groenland afin de défendre les colonies danoises de potentielles agressions allemandes. Il déclara avoir agi au nom du roi du Danemark (en danois : I Kongens Navn).

Ce traité fut signé le 9 avril 1941, jour anniversaire de l'occupation allemande au Danemark. Du côté américain, il fut signé par le Secrétaire d'État Cordell Hull et approuvé par le président Franklin D. Roosevelt le 7 juin 1941.

Le traité fut approuvé également par les notables officiels au Groenland mais fut déclaré caduc par le gouvernement danois à Copenhague. Son pays se trouvant alors sous occupation allemande, Kauffmann passa outre les protestations gouvernementales. Il fut accusé de haute trahison et déchu de son rang, mais n'en tint aucun compte. Son action fut soutenue par le consul danois aux États-Unis et l'ambassadeur danois en Iran, qui furent déchus eux aussi. Il demanda par la suite aux autres diplomates danois de par le monde de ne plus suivre les instructions venant de Copenhague.

La révocation de sa condamnation fut l'une des premières tâches du parlement danois après la libération du Danemark en mai 1945. Il entra dans le cabinet d'unité nationale et fut ministre sans portefeuille de mai à novembre 1945.

Le traité de Kauffmann fut adapté dans les années 1950 et servit de base légale pour la base américaine de Thulé au Groenland.

Articles connexes[modifier | modifier le code]