Henri Lœvenbruck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Henri Loevenbruck)
Aller à : navigation, rechercher

Henri Lœvenbruck

Description de cette image, également commentée ci-après

Henri Lœvenbruck aux Quais du Polar en mars 2010.

Activités Écrivain, scénariste, chanteur, parolier
Naissance 21 mars 1972 (42 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Langue d'écriture Français
Genres Romans, fantasy, thriller

Œuvres principales

Henri Lœvenbruck, né le 21 mars 1972 à Paris, est un écrivain, chanteur et compositeur français.

Auteur de thrillers, de romans d'aventure et de fantasy, il est traduit dans plus de quinze langues. Auteur-compositeur-interprète, il écrit des chansons pour lui-même et pour d'autres artistes français.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine autrichienne et allemande

Après une jeunesse partagée entre le XIe arrondissement de Paris et l'Angleterre, Henri Lœvenbruck fait une khâgne au Lycée Chaptal à Paris, une maîtrise d'anglais à la Sorbonne, puis se lance dans le journalisme[1] et la musique. Il publie son premier roman en 1998 aux éditions Baleine, sous le pseudonyme de Philippe Machine. Sa trilogie de La Moïra (publiée entre 2001 et 2003) se vend à 300 000 exemplaires toutes éditions confondues et est traduite en douze langues[2]. Il se lance ensuite dans le thriller avec les éditions Flammarion où il rencontre à nouveau le succès[3], notamment avec la série d'Ari Mackenzie, vilain petit canard des Renseignements généraux, dans laquelle il dénonce notamment les dérives de grandes ONG en Afrique[4].

Dans les années 1990, Henri Lœvenbruck chantait et jouait de l’orgue Hammond dans divers groupes de rock parisiens. Début 2008, après avoir écrit des chansons pour d’autres artistes (comme Kelks), il décide de remonter sur scène pour présenter une douzaine de chansons « à texte ». En 2009, il participe, en tant que traducteur[5] et choriste, à l'album Molly Malone – Balade irlandaise[6] de son ami Renaud[7]. En 2009, il a enregistré un mini LP[8], en collaboration avec Vincent-Marie Bouvot. En 2013, il a rejoint le groupe de rock The Road to Freedom[9], qui fait de nombreux concerts dans des festivals en France, et au sein duquel il joue du clavier et de l'orgue Hammond.

Il est membre du collectif d'artistes La Ligue de l'Imaginaire.

En juillet 2011, il a été nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres[10].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Serum (série de livres)

avec Fabrice Mazza, une première saison de 6 épisodes aux Éditions J'ai lu en 2012.

Thrillers
Le cycle d'Ari Mackenzie
La Moïra
Gallica
Autres
  • Les Post-humains, éditions Baleine (série Macno), sous le pseudonyme de Philippe Machine (ISBN 2-84219-182-X)
  • La dame à la Forêt,‎ novembre 2004
    nouvelle qui s'intercale entre La Moïra et la Gallica, uniquement en CD audio.
  • Le testament des siècles
  • Weepers Circus, N'importe où, hors du monde (2011). Il s'agit d'un livre-disque dans lequel participe une quarantaine d'invités aux titres d'auteurs ou d'interprètes: Henri Lœvenbruck y signe une nouvelle inédite consacrée à sa propre interprétation de ce titre énigmatique de "N'importe où, hors du monde".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il est le fondateur de Science-Fiction magazine, dont il restera rédacteur en chef de 1996 à 2000
  2. (fr) « Liste et couvertures des traductions », sur Henri Lœvenbruck (consulté le 4 mai 2011)
  3. (fr) « Henri Lœvenbruck : le virage du succès », sur Le Figaro (consulté le 4 mai 2011)
  4. (fr) « Interview sur France 5 en décembre 2009 », sur Dailymotion (consulté le 4 mai 2011)
  5. (fr) « Élaboration de l'album Molly Malone », sur cyberpresse (consulté le 13 mai 2011)
  6. (fr) « Renaud évoque sa rencontre avec Henri Lœvenbruck sur RTL », sur Dailymotion (consulté le 4 mai 2011)
  7. (fr) « Renaud prépare sa rentrée en Vaucluse », sur La Provence (consulté le 4 mai 2011)
  8. (fr) « Et en plus, Henri Lœvenbruck chante... », sur Le Parisien (consulté le 4 mai 2011)
  9. (fr) « Nouveau show de The Road to Freedom », sur TheRoadToFreedom (consulté le 18 mars 2013)
  10. (fr) « Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres juillet 2011 », sur Ministère de la culture (consulté le 20 août 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :