Gunnm Last Order

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gunnm Last Order

銃夢Last Order
(Ganmu Rasuto Ōdā)
Type Seinen
Genre Cyberpunk, science-fiction
Manga
Auteur Yukito Kishiro
Éditeur Drapeau du Japon Shueisha (2000 - 2010)
Kōdansha (depuis 2010)
Drapeau de la France Glénat
Prépublication Drapeau du Japon Ultra Jump (2000 - 2010)
Evening (2010 - 2014)
Sortie initiale 18 novembre 200028 janvier 2014
Volumes 19

Gunnm Last Order (銃夢Last Order, Ganmu Rasuto Ōdā?) est une série de seinen manga de Yukito Kishiro. Prépublié dans le magazine Ultra Jump de Shūeisha à partir de 2000, le manga change d'éditeur en 2010 pour la maison d'édition Kôdansha ; le manga est alors transférée dans le magazine Evening. Le dernier chapitre est publié en janvier 2014 et la série a été compilé en un total de dix-neuf tomes. La version française est publiée en intégralité par Glénat.

Cette nouvelle série constitue une sorte de « continuité alternative » à la série du même auteur, Gunnm, qui avait dû être arrêtée brutalement par l'auteur. Il offre ainsi à Gally, héroïne du manga originelle, la suite qu'il lui avait réservée. Ainsi, l'intrigue prend une toute autre tournure. Gally quitte la dualité de Kuzutetsu et Zalem pour un nouveau décor : L'espace. Ainsi Gunnm Last Order prend des allures de space opera. Mais son but premier est avant tout de revenir sur le passé de Gally, et de mieux comprendre l'univers dépeint dans Gunnm.

Trame[modifier | modifier le code]

Introduction[modifier | modifier le code]

Bien que l'histoire commence à Zalem, l'univers de Gunnm Last Order se situe bien au delà de celui de Gunnm. Ainsi Gally quitte rapidement la Terre pour le système solaire. Dans ce futur, le système solaire a été colonisé par les humains à la suite de la chute d'un météore sur Terre qui mena les humains au bord de l'extinction.

Si sur Terre les humains cherchent à défier leur fragilité en alliant leur corps à des machines (cyborg), les habitants du système solaire ont eux recours à la mathusalyze, une technique permettant, grâce à des nanomachines, de dépasser la vieillesse. Mais cette technique remet en cause le cycle de la vie : les naissances sont maintenant inutiles donc interdites.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages de Gunnm.

L'histoire de Gunnm Last Order reprend la saga originelle (tome 9) au moment où Gally est prise dans un piège tendu par le professeur Desty Nova. Malgré ses talents guerriers, elle ne peut échapper à l'explosion et son corps est littéralement pulvérisé. Cependant, Nova avait d'autres plans que de la faire disparaître : il est conscient du potentiel hors du commun de Gally et ne veut pas gaspiller cette puissance. Pour autant il ne souhaite pas la contrôler non plus. En fait, c'est la curiosité qui le motive : il veut observer comment elle va changer le monde autour d'elle.

Il la recrée alors de toute pièce dans son laboratoire sur Zalem avec l'aide de son jeune assistant, Jim Roscoe. Pour lui donner les moyens de réaliser son destin, il la dote d'un nouveau corps ultra-performant, l'Imaginos, réalisé à partir de sa lame de Damas.

Mais tout ne se passe pas comme prévu. En sortant du laboratoire, Gally découvre un véritable carnage : le cadavre de Nova déchiqueté et bientôt des dizaines d'autres corps de citoyens de Zalem qui gisent çà et là. Dans ce chaos général, Gally se met à la recherche de Lou, une quête qui prendra des proportions inattendues...

Histoire[modifier | modifier le code]

À la suite de la chute du météore sur la Terre, l'espèce humaine est au bord de l'extinction ; une épaisse couche nuageuse bloque les rayons du soleil, beaucoup d'humains régressent au stade animal ou subissent des mutations génétiques. Quelques-uns, cependant, réfugiés dans des refuges, tentent tant bien que mal de conserver le savoir humain. Un de ces groupes parvient à retrouver et mettre en route un ordinateur quantique, baptisé Merlin, qui annonce que les nuages se dissiperont et que l'espèce humaine atteindra les étoiles. Les humains, galvanisés par cet oracle, l'accomplissent. Merlin sert de base à Melchizedech, l'intelligence artificielle, laquelle lance alors un plan pour rétablir l'espèce humaine. Soixante-dix années plus tard, la menace est écartée : le super ordinateur lance un projet de colonisation du système solaire avec la construction de l'échelle de Jacob, l'anneau orbital.

Ainsi après avoir établi une colonie en orbite et une sur la surface lunaire, l'humanité se propage vers Mars, Vénus et Jupiter. En même temps, l'anneau orbital est finalisé avec la construction de la station spatiale Jéru et de la station terrestre Zalem (cf. schéma).

Mais les colonies proclament leur indépendance, faiblissant l'influence de la Terre. une attaque terroriste martienne rend Melchizedech fou et stoppe les opérations de terraformation. Plus tard, les peuples en orbite autour de la Terre et les colonies lunaires se rassemblent pour créer la Fédération orbitale terrienne.

L'univers de Gunnm Last Order[modifier | modifier le code]

Fédération orbitale terrienne[modifier | modifier le code]

La Terre et les cités de Jéru et Zalem

La station spatiale Jéru est le lieu le plus mis en avant dans Gunnm Last Order de la Fédération et semble aussi être le plus influent de la Fédération, accueillant notamment le conseil de l'Echelle. Tous ces habitants sont soumis à l'unanisme, un système de contrôle du cerveau grâce à une nanomachine nommée peacekeeper. Ce système permet de réprimer directement des réactions qui pourraient troubler la paix de la station. Ainsi la population, sans le savoir, est conditionnée. Elle ne ment plus, n'a plus de réactions violentes. Mais le système n'est pas parfait. Pour fonctionner, il a besoin de l'incubateur pour décharger durant la nuit les tensions du cerveau. Cet incubateur est constitué par l'ensemble des cerveaux qui ont été pris aux adultes de Zalem[1].

République de Vénus[modifier | modifier le code]

Aux vues des propriétés de la planète, une colonisation en surface n'était pas possible, ainsi elle se limita a des colonies en orbite. Ces colonies se réunirent pour former la République de Vénus.

Un des objectifs majeurs de Vénus est la terraformation de la planète afin d'en coloniser la surface. Il se traduit notamment par la construction d'un bouclier anti-solaire pour faire chuter la température de la planète. Mais pour finaliser la transformation, les vénusiens ont besoin de la glace de Enceladus, un satellite naturel de Saturne. Cependant, ce satellite est aussi convoité par Jupiter, entraînant conflits et stoppant la terraformation.

Les vénusiens considèrent le bébé humain comme la nourriture la plus à même de répondre à leurs besoins. Ils en fabriquent génétiquement afin de les manger.

Initialement, le fer de lance de la technologie vénusienne était la nanotechnologie, toutefois après la restriction drastique de la production de nanomachines imposée par l’échelle, Vénus c'est reconvertie dans la génétique, et utilise comme principaux outils des « guignols », c'est-à-dire des créatures vivantes créés dans un but précis avec un ADN de synthèse, ces guignols sont considérés comme des objets à tous les points de vue.

Union du système de Jupiter[modifier | modifier le code]

Elle se constitue de l'ensemble des colonies de Jupiter, de la première colonie sur le satellite Ganymède à celles qui ont ensuite été établies sur les autres satellites Galiléo[2] et les astéroïdes. Ses ressources en Hélium 3 et en minerais sont un atout indéniable qui en font un état puissant. Les jupitériens sont dans leur majorité des cyborg, choisissant une forme non humanoïde.

Si Vénus s'est lancé dans la terraformation, l'Union a elle fait le choix du projet Toposphere qui consiste à créer une planète artificielle en orbite de Jupiter pour y établir des structures résidentielles. Ce projet nécessite un grand nombre de matériaux les conduisant à décomposer tous les satellites de Jupiter à l'exception de Ganymède ainsi qu'Europe et Callisto, qui abritent des résidences. Mais pour mener à bien ce projet, des ressources sont encore nécessaires ce qui amène Jupiter à convoiter la ceinture d’astéroïdes proche de Mars, provoquant un autre motif de conflit avec Vénus, elle aussi intéressée.

Mars[modifier | modifier le code]

Planète qui a abrité des colonies qui ont proclamé leur indépendance, c'est la deuxième planète avec la Terre à avoir le moins d'influence et de pouvoir.

Dans la série originale Gunnm, c'était la seule planète autre que la Terre à être évoquée à travers les bribes de souvenirs de Gally. Cette planète à donc un rôle central, renforcé dans Gunnm Last Order...Il est le lieu de la Genèse, dans un contexte apocalytique de guerre totale entre mars et ses voisins du système solaire, du Destin de Yoko, laquelle allait devenir Gally sur Terre 200 ans plus tard, une fois redécouverte dans la décharge par Ido qui lui donnera son nouveau nom...lequel ira de paire avec une nouvelle personnalité, distincte de celle de Yoko la martienne...La dualité de ces deux identités, martienne puis terrestre, est l'un des thèmes majeurs de la série...

Pour des raisons philosophiques et personnelle, les habitants de Mars ont décidé de refuser le mathusalyze pour vivre normalement naître-vivre-mourir. L'échelle y mène des opérations d'extermination d'enfants pour causes politiques. Mars est une planète en guerre depuis qu'elle a été colonisée, durant la période de gunm last order, quatre factions s'opposent : Le nouveau troisième Reich, empire néo-nazi cherchant à conquérir mars, le Front de libération de Mars, force soutenue par les jupitériens, l'armée Républicaine de Mars soutenue par Vénus et le Royaume de Mars, monarchie constitutionnelle initialement soutenue par l’échelle, suite aux négociations conduites par la princesse Limeila, ces trois dernières factions vont s'allier. Mars est le berceau du pantzer kunst et de Gally. C'est durant la première des guerres sur Mars dite "guerre de Terraforming" que Gally (Yoko à l'époque) à rejoint le Panzer Kunst.

Mercure[modifier | modifier le code]

Planète invivable depuis que la tragédie des gray-goo s'est terminée. Depuis lors, Mercure est recouverte d'une mer de nanomachines ressemblant à du métal liquide et détruisant tous robots chercheurs tentant de se poser à sa surface. Il semblerait qu'Abnormaly, une créature complètement inorganique participant au ZOTT, soit originaire de cette planète. Une des hypothèses formulées serait que cette mer de nanomachines ait permis le développement de vie non organique, tout comme les mers ont permis le développement de la vie organique sur Terre.

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Genèse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Gunnm Last Order est né de la volonté de compenser la fin prématurée de Gunnm. En effet, en février 1994, un événement provoque un profond choc tant physique que mental chez l'auteur[3]. Il tente quand même de continuer la série, mais le rythme de parution s'affaiblit indéniablement. Finalement, l'auteur annonce qu'il ne lui était pas possible de continuer Gunnm sur le long terme et qu'il mettrait fin à la série au printemps 1995. Ainsi, il renonce à la partie spatiale de l'histoire de Gally, change le scénario de la série pour être adéquat à une fin et sort le neuvième et dernier tome de la série.

Pour rattraper sa déception, l'auteur commença à envisager de narrer cet « épisode spatial » sur un autre média. Ainsi né le jeu vidéo de rôle Gunnm-Kasē no kioku[4] sur PlayStation, qui sortira, après quelques déboires de développement en 1998. Puis d'autres projets en rapport avec Gunnm se lancent : illustrations pour le roman tiré de Gunnm (printemps 1996), réalisation de trois histoires tournant autour de l'univers de Gunnm (fin 1996-1997). Cet ensemble de travaux rappelle Kishiro à son œuvre délaissée, mais c'est finalement la ré-édition Gunnm-gōka bon, ou Gunnm Deluxe Edition fin 1998 qui ravive son sentiment d'inachevé. C'est aussi une sorte de « dernière chance » pour l'auteur de donner à Gunnm son scénario spatial. En effet, cette nouvelle édition sera l'occasion d'en modifier la fin, pour la rendre conforme au scénario original et permettre la continuité avec sa suite : Gunnm Last Order[5].

Ainsi, en 2000, Yukito Kishiro annonce qu'il stoppe momentanément la série Aqua Knight pour se consacrer à la suite de Gunnm, avec le souhait de suivre dans son ensemble la trame du jeu vidéo de rôle précédemment réalisé. Deux mois plus tard, en décembre 2000 parait dans le magazine Ultra Jump Gunnm Last Order.

Thèmes abordés[modifier | modifier le code]

Gunnm Last Order aborde plusieurs thèmes récurrent de la science-fiction : la cybernétique, la colonisation de l'espace, la définition de l'être humain, sa réaction face à l'immortalité, et jusqu'au vampirisme.

Réception et critiques[modifier | modifier le code]

De nombreuses personnes, généralement des « fans inconditionnels », considèrent que la série originale se doit de s'achever par le tome 9, et rejettent ainsi Gunnm Last Order, expliquant que cette suite a été conçue pour surfer sur le succès de la série, dénaturant ainsi sa grandeur et sa fin, pour « devenir commerciale », perdant ainsi sa beauté, sa grandeur et son message. On reprochera par exemple à Last Order de ne pas faire découvrir au lecteur le monde de Zalem avant intervention du MIB.[réf. nécessaire]

Manga[modifier | modifier le code]

Consultez la liste des éditions de cette œuvre :
Gunnm Last Order (Yukito Kishiro).

Le manga a été prépublié dans le mensuel Ultra Jump de Shūeisha à partir du 18 novembre 2000. Quinze volumes sont publiés à partir du 19 juillet 2001[6]. En 2010, après discussions non concluantes quant à la poursuite de la publication par Shūeisha[7], le manga change d'éditeur pour la maison d'édition Kôdansha ; la prépublication du manga est alors transférée dans le magazine Evening (numéro 8 de l'année 2011)[8]. Le dernier chapitre est publié le 28 janvier 2014[9], et la série comporte un total de dix-neuf volumes[10]. Afin de proposer l'intégralité de la série, Kôdansha publie une nouvelle édition en douze tomes entre juillet 2011 et avril 2014[11],[12].

La version française est publiée par Glénat[13]. Suite au changement d'éditeur japonais, Glénat a proposé une nouvelle version inédite en quinze tomes de l’œuvre, paru entre juillet 2012 et février 2013[14]. Le manga a également été traduit dans plusieurs langues et sous plusieurs noms : Gunnm Last Order pour la version française et espagnole[15], Battle Angel Alita: Last Order pour l'anglaise[16] et l'allemande[17] ainsi que Alita Last Order pour l'italienne[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pour rappel, les habitants de Zalem, quand ils passent à l'âge adulte, se voient remplacer leur cerveau par une puce.
  2. Io, Europe, Ganymède et Calysto
  3. L'ensemble des informations du paragraphe "Genèse" est tiré du Site dédié à l'auteur écrit par l'éditeur français Glénat
  4. littéralement "Mémoire de Mars"
  5. "Last Order" est le nom de code de Gally dans le jeu vidéo de rôle Gunnm-Kasē no kioku.
  6. (ja) « Gunnm Last Order », sur Shueisha
  7. « Kishiro Yukito vers la Kôdansha finalement ? », sur manga-news.com,‎ 23 août 2010
  8. « Gunnm Last Order dans l'Evening », sur manga-news.com,‎ 23 septembre 2010
  9. « Gunnm Last Order se termine », sur manga-news.com,‎ 19 décembre 2013
  10. (ja) « 銃夢 Last Order(19) », sur http://www.bookclub.kodansha.co.jp/
  11. (ja) « 銃夢 Last Order NEW EDITION(1) », sur http://www.bookclub.kodansha.co.jp/
  12. (ja) « 銃夢 Last Order NEW EDITION(12) », sur http://www.bookclub.kodansha.co.jp/
  13. (fr) Fiche chez Glénat : « Gunnm Last Order »
  14. « Gunnm Last Order, le point sur la réédition », sur http://www.manga-news.com/
  15. (es) Fiche chez Planeta DeAgostini : « Gunnm Last Order »
  16. (en) Fiche chez Viz Media : « Battle Angel Alita: Last Order »
  17. (de) Fiche chez Carlsen : « Battle Angel Alita: Last Order »
  18. (it) Fiche chez Panini Comics : « Alita Last Order »

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]