Gunnar Staalesen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gunnar Staalesen

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Gunnar Staalesen

Activités Romancier
Naissance 19 octobre 1947 (66 ans)
Bergen, Drapeau de la Norvège Norvège
Langue d'écriture Norvégien
Genres Roman policier
Distinctions Prix Riverton 1975 et 2002

Œuvres principales

L'Écriture sur le mur, Le Roman de Bergen

Gunnar Staalesen est un auteur norvégien de romans policiers, né le 19 octobre 1947 à Bergen. Ses romans mettent en scène Varg Veum, un ancien salarié de la Protection de l'Enfance devenu détective privé après avoir eu la main un peu trop lourde sur un dealer, et qui s'occupe désormais d'aller chercher des fugueuses jusqu'à Copenhague ou d'enquêter sur des meurtres, non sans que son grand ennemi de la police de Bergen, Muus, lui mette des bâtons dans les roues. Varg est divorcé, ressasse encore et toujours ses déboires passés et présents avec la gent féminine, tout en noyant ses pensées dans l'aquavit.

Au fil des romans le lecteur s'immerge dans le Bergen des années 1980 en pleine transformation urbaine, où règnent le meurtre et la toxicomanie. Un Bergen de paradoxes, de maisons cossues et de taudis, de prostituées et d'avocats renommés. La vision sociale-réaliste de l'auteur porte un coup sérieux au célèbre modèle social scandinave.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive (de nombreuses œuvres ne sont pas traduites en français). La plupart des romans traduits en français sont parus chez Gaïa éditions.

Série « Varg Veum »
  1. Le Loup dans la bergerie, traduit par Olivier Gouchet, éditions Gaïa, 1977[1] ;
  2. Pour le meilleur et pour le pire, traduit par Elisabeth Tangen et Alexis Fouillet, éditions Gaïa, 1979[2] ;
  3. La Belle dormit cent ans, traduit par Elisabeth Tangen et Alexis Fouillet, éditions Gaïa, 1980[3] ;
  4. La Femme dans le frigo, traduit par Elisabeth Tangen, éditions Gaïa, 1981[4] ;
  5. La Nuit, tous les loups sont gris, traduit par Alexis Fouillet, éditions Gaïa, 1983[5] ;
  6. Anges déchus, traduit par Elisabeth Tangen et Alexis Fouillet, éditions Gaïa, 1989[6] ;
  7. Fleurs amères, traduit par Alexis Fouillet, éditions Gaïa, 1991[7] ;
  8. Les Chiens enterrés ne mordent pas, traduit par Alexis Fouillet, éditions Gaïa, 1992[8] ;
  9. L'Écriture sur le mur, traduit par Alexis Fouillet, (éditions Gaïa, 2011), 1995[9] ;
  10. Comme dans un miroir, traduit par Alexis Fouillet, (éditions Gaïa, septembre 2012), 2002[10] ;
  11. Face à face, traduit par Alexis Fouillet, (éditions Gaïa, 2013), 2002[11] ;
Le Roman de Bergen

Chacun des romans de la trilogie, publié en un volume en Norvège, a été édité en deux volumes en France.

  1. 1900 : l'aube, traduit par Alexis Fouillet, éditions Gaïa, 1997[12] ;
  2. 1950 : le zénith, traduit par Alexis Fouillet,éditions Gaïa, 1998[13] ;
  3. 1999 : le crépuscule, traduit par Alexis Fouillet, éditions Gaïa, 2000[14] ;
Roman hors série
  • Brebis galeuses (Éditions de l'Aube, 1997) (Svarte får) 1988 ;

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur
  2. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur
  3. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur
  4. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur
  5. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur
  6. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur
  7. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur
  8. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur
  9. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur
  10. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur
  11. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur
  12. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur
  13. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur
  14. Fiche du livre, sur le site de l'éditeur