Grande Loge mixte de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Grande Loge mixte de France, obédience maçonnique française mixte est issue d'une scission d'avec la Grande Loge mixte universelle.

Création[modifier | modifier le code]

Crée en 1982 de l’investissement personnel de 250 maçons provenant de la GLMU et avec le soutien du Grand Orient de France, la Grande Loge mixte de France présente les particularités suivantes :

La mixité[modifier | modifier le code]

Une richesse issue de la complémentarité homme, femme, issue de la fondation du "Droit Humain".

La pluralité de rites[modifier | modifier le code]

Le moyen donné à ses membres de travailler selon le rituel de leur choix en toute autonomie des ateliers au-delà du grade de maître.

En 2013, la Grande Loge mixte de France pratique les rites suivants  :

Le pluralisme[modifier | modifier le code]

Depuis la Convention de 1988, chaque loge à la possibilité d'être mixte, masculine ou féminine.

La GLMF aujourd'hui[modifier | modifier le code]

En 2011, la GLMF compte plus de 4 000 membres et plus de 190 loges.

C'est une des obédiences maçonniques actives au sein du groupe constitué sous le nom de « Maçonnerie Française » en 2002.

La Grande Loge Mixte de France réunit un grand nombre de loges maçonniques actives, réparties sur l'ensemble du territoire français (métropole et outre mer), sa croissance est constante.

Elle est attachée à la liberté absolue de conscience, et reçoit aussi bien des hommes que des femmes. Elle est restée fidèle aux principes et méthodes de la franc-maçonnerie universelle, et entretient des relations suivies avec l'ensemble des principales obédiences maçonniques françaises et étrangères.

On y pratique la mixité totale, qui est le fruit d'une volonté d'établir une réelle égalité entre hommes et femmes. On trouve parmi eux des membres de tous âges, issus de divers horizons sociaux, économiques, culturels, religieux ou politique.

La GLMF donne en outre à ses loges, la possibilité de travailler à des rites différents, répondant ainsi aux diverses sensibilités, la plupart des rites connus en France y sont pratiqués.

Le choix est également donné à ses membres de constituer des loges mixtes, masculines, ou féminines.

La GLMF est une fédération de loges, ayant chacune un statut d' association loi de 1901.

Les responsables sont élus chaque année pour des mandats qui n'excèdent jamais 3 ans, tant dans les loges que dans l'obédience. Tous les ans l'assemblée générale de la fédération (convent) rassemble les délégués élus par les loges. Ils définissent en commun les orientations et les thèmes de réflexion de l'obédience. Ils élisent aussi leurs responsables nationaux.

Dans les loges, croyants, agnostiques et athées se côtoient. Cela est l'expression de la liberté absolue de conscience. Chaque atelier (loge) est libre dans le choix de ses travaux. Le symbolisme est la base, cependant dans la plupart des loges la réflexion porte aussi sur des problèmes de société, ainsi que sur les 3 questions annuelles choisies par l'assemblée générale (symbolique, laïque, et sociale). Les synthèses des rapports sert d'enrichissement à l'ensemble des membres.

La devise de la G.L.M.F. est « Liberté - Égalité - Fraternité ».

Liens externes[modifier | modifier le code]