Gotthilf Heinrich von Schubert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schubert (homonymie).
Gotthilf Heinrich von Schubert

Gotthilf Heinrich von Schubert est un naturaliste allemand, né le 26 avril 1780 à Hohenstein et mort le 1er juillet 1860 à Laufzorn (commune de Oberhaching).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il exerce la médecine à Altenbourg et enseigne à Erlangen et à Munich. Il est l’auteur d'ouvrages de botanique et de sciences naturelles : Handbuch der Naturgeschichte (1813 à 1823), Symbolik des Traums (1814), Altes und Neues aus den Gebiete der inneren Seeienkunde (cinq volumes, 1817 à 1844), Die Krankheiten und Störungen der menschlichen Seele (1845) et Vermischten Schriften (deux volumes, 1856-1860) et avec Johann Andreas Wagner (1797-1861) de Neues systematisches Conchylien-Cabinet (1829).

De 1816 à 1819, il fut percepteur des enfants de Frédéric de Mecklembourg-Schwerin; en 1859 il publia des souvenirs sur Hélène de Mecklembourg-Schwerin, accompagnés de quelques lettres de la duchesse destinées à Schubert.
Maximilian Perty collabore avec lui à la fin des années 1820 à la collection zoologique de l'Académie royale des sciences de Bavière.

Ses Mémoires furent publiés en quatre volumes de 1854 à 1856 sous le titre Der Erwerb aus einem vergangenen und die Erwartungen von einem zukünftigen Leben.

Sur les autres projets Wikimedia :

Schub. est l’abréviation botanique officielle de Gotthilf Heinrich von Schubert.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI