Frédéric-Louis de Mecklembourg-Schwerin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Frédéric de Mecklembourg-Schwerin ou Frédéric-Louis de Mecklembourg-Schwerin, Friedrich Ludwig von Mecklenburg-Schwerin en allemand (13 juin 1778 à Ludwigslust - 29 novembre 1819 à Ludwigslust), fut un prince héréditaire (c'est-à-dire un prince héritier) du grand-duché de Mecklembourg-Schwerin, l'un des États constitutifs de la Confédération allemande.

Famille[modifier | modifier le code]

Frédéric-Louis est le fils de Frédéric-François Ier de Mecklembourg-Schwerin, grand-duc de Mecklembourg-Schwerin et de Louise de Saxe-Gotha.


  1. Il épouse (à la Gatchina près de Saint-Pétersbourg) le 12 octobre 1799 (le 23 octobre 1799 dans le calendrier julien alors encore en usage en Russie sous le nom de vieux style), la grande-duchesse Éléna Pavlovna de Russie fille du tsar Paul Ier de Russie. De cette union naîtront :
    1. Paul-Frédéric de Mecklembourg-Schwerin (1800-1842) grand-duc de Mecklembourg-Schwerin, en 1822, il épousa Alexandrine de Prusse (1803-1892)
    2. Marie de Mecklembourg-Schwerin (1803-1862), en 1825 elle épouse Georges de Saxe-Altenbourg (mort en 1853).
  2. Veuf, il épousa en 1810 Caroline de Saxe-Weimar-Eisenach (1786-1816). De cette union naîtront trois enfants :
    1. Albert de Mecklembourg-Schwerin (1812-1834)
    2. Hélène de Mecklembourg-Schwerin (1814-1858), en 1837 elle épousa Ferdinand-Philippe d'Orléans (1810-1842) fils aîné de Louis-Philippe Ier
    3. Magnus de Mecklembourg-Schwerin (1815-1816)
  3. À nouveau veuf, il épousa en 1818 Augusta de Hesse-Hombourg (1776-1871), fille du landgrave Frédéric V de Hesse-Hombourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lorsque les troupes françaises envahirent le Mecklembourg, le grand-duc et sa famille furent expulsés du duché et s'établirent à Hambourg. Frédéric de Mecklembourg-Schwerin se rendit à Saint-Pétersbourg où il rencontra son ancien beau-frère Alexandre Ier de Russie, il lui demanda son aide pour libérer le Mecklembourg de la domination étrangère. Le tsar accepta de soutenir ses parents allemands. En juin 1807, le duché fut libéré de l'occupation française. Après l'accession à la Confédération du Rhin, Frédéric de Mecklembourg-Schwerin parlant parfaitement français mena avec succès les négociations diplomatiques à Paris.

Décès[modifier | modifier le code]

Frédéric de Mecklembourg-Schwerin décéda le 19 novembre 1819 à Ludwigslust. Avant de mourir, il déclara héritier du trône ducal l'aîné de ses petit-fils, le prince Paul-Frédéric de Mecklembourg-Schwerin.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]