Gera (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gera (homonymie).
Gera
La Gera à Andisleben
La Gera à Andisleben
Caractéristiques
Longueur 85 km
Bassin 1 089,9 km2
Bassin collecteur Elbe
Débit moyen 5,84 m3/s (Erfurt-Möbisburg)
Cours
Source principale Großen Beerberg
· Altitude 850 m
· Coordonnées 50° 39′ 54″ N 10° 46′ 25″ E / 50.665023, 10.773597 (Source principale - Gera)  
Source secondaire Kerbhölzerbrunnen
· Altitude 860 m
· Coordonnées 50° 39′ 28″ N 10° 47′ 29″ E / 50.6577895, 10.791321 (Source secondaire - Gera)  
Confluence des sources Plaue
· Altitude 324 m
· Coordonnées 50° 46′ 51″ N 10° 54′ 25″ E / 50.780821, 10.906924 (Source confluence - Gera)  
Confluence Unstrut
· Localisation Gebesee
· Altitude 150 m
· Coordonnées 51° 07′ 37″ N 10° 55′ 51″ E / 51.126812, 10.930731 (Confluence - Gera)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Lütsche, Wilde Weiße, Apfelstädt
· Rive droite Reichenbach, Wipfra
Pays traversés Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Régions traversées Thuringe
Principales villes Plaue, Arnstadt, Erfurt, Gebesee


La Gera est une rivière allemande de Thuringe, affluent de l'Unstrut, appartenant au bassin de l'Elbe et qui s'écoule dans les arrondissements d'Ilm et de Sömmerda en traversant la grande ville d 'Erfurt.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Gera naît sur les pentes du Großen Beerberg, le point culminant de la forêt de Thuringe de deux rivières montagnardes la Wilde Gera (Gera sauvage) et la Zalme Gera (Gera domestique) et s'écoule dans le sens sud-nord. La Wilde Gera, longue de 22,8 km, traverse les communes de Gehlberg, Gräfenroda et Liebenstein. La Zalme Gera est longue de 19 km et traverse Gehlberg, Geraberg et Agelroda.

La Wilde Gera et la Zalme Gera confluent dans la petite ville de Plaue et donnent naissance à la Gera qui s'écoule alors dans la Plauescher Grund, vallée entaillée dans le muschelkalk ne traversant les villages de Dosdorf et Siegelbach. En atteignant la ville d'Arnstadt, chef-lieu de l'arrondissement d'Ilm, la vallée s'élargit et ses pentes s'adoucissent. La Gera reçoit la Wilde Weißs, coule à l'est de la vieille ville avec de multiples canaux de dérivation (Mühlgraben) creusés pour permettre le fonctionnement des moulins d'Arnstadt.

La Gera traverse ensuite la commune d'Ichtershausen où elle reçoit la Wipfra dans le village d'Eischleben. Elle pénètre ensuite sur le territoire d'Efurt. L'Apfelstädt la rejoint à Molsdorf. Elle coule dans les villages de Möbisburg et Bischleben et, en pénétrant dans la ville-même, plusieurs dérivations s'en écoulent à l'est, notamment pour les anciens fossés de fortifications. Le cours naturel s'écoule lui dans la vieille ville et passe sous le Kämmercbrücke, le pont couvert d'Erfurt.

La Gera coule ensuite dans le bassin de Thuringe, pénètre dans l'arrondissement de Sömmerda, traverse Elxleben, Walschleben, Ringleben et enfin Gebesee où elle se jette dans l'Unstrut.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La Gera s'est d'abord appelée Erfes (autres orthographes : Erphes, Erfis, Erphis) et elle a donné son nom à la ville d'Erfurt.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Gera a provoqué de très nombreuses inondations à Erfurt. Ce n'est qu'au XIXe siècle qu'un système de digues fut mis en place et que la ville fut protégée des débordements de la rivière.

Débit[modifier | modifier le code]

Le débit moyen mesuré dans la station d'Erfurt-Möbisburg est de 5 84 m³/s. Son débit le plus faible a été enregistré en 2004 : 1 35 m³/s, le plus important date de 1994 avec 220 m³/s.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Carte du réseau hydrologique de Thuringe