Galitchnik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Galitchnik
Галичник
Vue du village
Vue du village
Administration
Pays Drapeau de la Macédoine Macédoine
Région Polog
Municipalité Mavrovo et Rostoucha
Démographie
Population hab. (2002)
Géographie
Coordonnées 41° 35′ 39″ N 20° 39′ 11″ E / 41.594167, 20.65305641° 35′ 39″ Nord 20° 39′ 11″ Est / 41.594167, 20.653056  
Altitude 1 500 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Europe

Voir sur la carte administrative d'Europe
City locator 14.svg
Galitchnik

Géolocalisation sur la carte : Macédoine

Voir la carte administrative de Macédoine
City locator 14.svg
Galitchnik

Géolocalisation sur la carte : Macédoine

Voir la carte topographique de Macédoine
City locator 14.svg
Galitchnik

Galitchnik (macédonien : Галичник) est un village montagnard de l'ouest de la République de Macédoine. Il appartient à la municipalité de Mavrovo et Rostoucha. Avec Lazaropolé, c'est l'un des principaux villages des Miyaks, petite communauté macédonienne reconnue pour son artisanat, notamment religieux. Galitchnik est célèbre en Macédoine pour son architecture traditionnelle remarquablement préservée et son fromage kachkaval. Victime de l'exode rural au XXe siècle, il ne comptait plus que trois habitants à l'année en 2002.

Géographie[modifier | modifier le code]

Galitchnik se trouve sur les pentes de la Bistra, à 10 kilomètres du lac artificiel de Mavrovo et de la station de ski Zare Lazareski. Il est inclus dans le parc national de Mavrovo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Galitchnik se trouve dans la région des Miyaks (macédonien : Мијаци), un groupe ethnographique macédonien. La zone a également été occupée par des nomades Valaques qui étaient traditionnellement éleveurs et bergers[1].

Autrefois, le village vivait du commerce du bétail, notamment des moutons. Les habitants produisaient du fromage, de la viande et de la laine. Les Miyaks possédaient également la tradition de Petchalba, qui voulait que les hommes quittent le village pendant une saison, pour aller travailler dans les villes comme maçons, charpentiers et peintres. Parmi les Miyaks se trouvent quelques-uns des meilleurs peintres d'icônes macédoniens, et aussi quelques pionniers de la littérature macédonienne, comme Partenija Zografski.

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2002, le village comptait[2] :

Événements[modifier | modifier le code]

L'événement le plus important du village est le 'festival du mariage. Il se tient en juillet, le jour de la Petrovden (la Saint-Pierre) et il est l'occasion de danses traditionnelles, comme le techkoto, et de défilés en costumes de mariage traditionnels[3].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://books.google.com/books?id=35oIbNIIn-8C&pg=PA100&dq=mijaci&lr=#PPA100,M1
  2. (mk)(en)Recensement de 2002
  3. « Teskoto », www.soros.org.mk (consulté le 2008-10-19)