Gaillardia pulchella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gaillardia pulchella est une espèce de plante herbacée de la famille des Asteraceae, originaire du Mexique et du sud-ouest des États-Unis.

Description morphologique[modifier | modifier le code]

Aspect général

Appareil végétatif[modifier | modifier le code]

Cette plante dressée de 30 à 60 cm de hauteur possède une tige velue, simple ou ramifiée près de la base, où les feuilles sont essentiellement situées vers le bas de la plante. Ces feuilles, de 7,5 cm de long environ, sont velues, alternes, sessiles, oblongues et peuvent être entières, lobées ou dentelées[1].

Appareil reproducteur[modifier | modifier le code]

La floraison survient de mai à juillet. Les "fleurs" sont en fait des capitules de 4 à 7,5 cm de diamètre, dont le dôme central, brun rouge, est entouré de 10 à 20 fleurons à trois lobes, de couleur rouge ou rose plus ou moins foncé à la base et jaune à l'extrémité, de 1,3 à 2 cm de long[1]. Ces capitules sont précédés par des bractées vertes, lancéolées.

Le fruit ressemble à des graines mais il s'agit en fait d'akènes[1],[2] de forme presque pyramidale, velus, et prolongés par un pappus de 5 à 8 mm de longueur[3].

Le nombre de chromosomes chez cette espèce est 2n = 34[4].

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Gaillardia pulchella vit dans les plaines sableuses et les déserts du sud du continent nord-américain. Elle est commune le long des routes. Elle préfère les sols sableux[2]. Elle peut aussi pousser sur des terrains vagues en zone urbaine, mais généralement en dessous de 1000 m d'altitude[3].

Son aire de répartition s'étend, au nord, du Colorado et du Nebraska au Mexique, au sud.

Systématique[modifier | modifier le code]

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été décrite par le botaniste français Auguste Denis Fougeroux de Bondaroy dans les "Mémoires de l'Académie des Sciences" en 1786. Gaillardia drummondii (Hook.) DC., Gaillardia neomexicana A. Nelson et Gaillardia picta D. Don sont synonymes de cette espèce[5].

Variétés[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (9 janv. 2013)[6], il existerait quatre variétés de Gaillardia pulchella :

  • variété Gaillardia pulchella var. australis B.L.Turner & Whalen
  • variété Gaillardia pulchella var. drummondii (Hook.) B.L. Turner
  • variété Gaillardia pulchella var. picta (D. Don) A. Gray
  • variété Gaillardia pulchella var. pulchella Foug.

Selon le Missouri Botanical Garden, Gaillardia pulchella var. australis Turner & M.A. Whalen et Gaillardia pulchella var. picta (Sweet) Gray serait non valides et synonymes de Gaillardia pulchella[5].

Gaillardia pulchella et l'homme[modifier | modifier le code]

Les Amérindiens Kiowas pensaient que cette fleur porte chance. La fleur de cette plante est la fleur sauvage choisie pour représenter l'Oklahoma.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c MacMahon J.A. (1997) Deserts, National Audubon Society Nature Guides, Knopf A.A. Inc, ISBN 0-394-73139-5
  2. a et b Michael Haddock, « Indian Blanket Flower », sur www.kswildflower.org, Kansas Wildflowers and Grasses,‎ juillet 2007 (consulté le 29 juin 2009)
  3. a et b (en) SEINet, pulchella « Gaillardia pulchella Foug. », sur http://swbiodiversity.org (consulté le 16 juillet 2010)
  4. (en) Missouri Botanical Garden, « Gaillardia pulchella Foug. ; Chromosome counts », sur http://www.tropicos.org (consulté le 28 août 2010)
  5. a et b Missouri Botanical Garden, « Gaillardia pulchella Foug. ; synonyms », sur http://www.tropicos.org (consulté le 28 août 2010)
  6. Catalogue of Life, consulté le 9 janv. 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :