GPX (format de fichier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir GPX.
GPS eXchange Format
Extension .gpx
Type MIME application/gpx+xml
Extension du XML
Spécification Format ouvert

GPX (GPS eXchange Format) est un format de fichier permettant l'échange de coordonnées GPS. Ce format permet de décrire une collection de points utilisables sous forme de point de cheminement (waypoint), trace (track) ou itinéraire (route). Ce format est ouvert.

Le format GPX[modifier | modifier le code]

Parcours tracé

Structure[modifier | modifier le code]

La racine du fichier (<gpx>) peut contenir :

  • Des métadonnées (<metadata>), décrivant le contenu du fichier GPX par :
    • un nom (<name>)
    • une description (<desc>)
    • l'auteur du fichier (<author>) comprenant son nom, une adresse mail et un lien vers son site web.
    • un copyright (<copyright>) précisant la licence et l'année
    • un ou plusieurs liens (<link>) vers des informations additionnelles (page web, photo, vidéo, etc.)
    • la date et l'heure de création du fichier (<time>)
    • un ou plusieurs mots-clés
    • les frontières couvertes par le fichiers GPX (latitudes et longitudes minimum et maximum)
    • Optionnellement, des extensions (<extensions>) permettant d'ajouter librement des éléments XML définis dans un autre espace de noms (namespace) afin d'étendre les capacités du fichier
  • Une liste de points de cheminement ou waypoint (<wpt>), chacun étant décrit par :
    • son altitude en mètres (<ele>)
    • un horodatage (<time>)
    • l'orientation magnétique du récepteur GPS en degrés (<magvar>)
    • la hauteur du géoïde ("niveau de la mer") au-dessus de l'ellipsoïde WGS 84, tel que décrit dans la spécification des messages NMEA GGA (<geoidheight>)
    • un nom (<name>)
    • un commentaire (<cmt>)
    • une description (<desc>)
    • le modèle et le fabricant de l'appareil à l'origine de la géolocalisation du point (<src>)
    • le type de (fix) GPS ayant permis l’obtention du point ((fix) 2D, 3D, DGPS...)
    • le nombre de satellites acquis lors du calcul des coordonnées (<sat>)
    • des informations sur les mesures DGPS comme la durée depuis la dernière mise à jour (<ageofdgpsdata>) ou le l'identifiant de la station (<dgpsid>)
    • mais aussi un lien vers une page web d'informations additionnelles (<link>), le nom exact du symbole illustrant le point sur l'appareil GPS (<sym>), le type de point (<type>) et la précision (<hdop>, <vdhop>, <pdop> voir Geometric_dilution_of_precision)
    • optionnellement des extensions d'un autre espace de noms (<extensions>)
  • Une liste d' itinéraires (<rte>) chacun décrit par :
    • un nom (<name>)
    • un commentaire (<cmt>)
    • une description (<desc>)
    • le modèle de l'appareil (<src>)
    • le numéro de l'itinéraire (<number>)
    • mais aussi un lien vers une page web d'informations additionnelles (<link>) et le type d'itinéraire(<type>)
    • optionnellement d'extensions (<extensions>)
    • L'itinéraire est décrit par une liste ordonnée de points (une balise <rtept> par point au même format que la balise <wpt> décrite précédemment) qui représentent l'emplacement des virages permettant de mener à une destination.
  • Une liste de traces ou track (<trk>) chacune décrite par :
    • un nom (<name>)
    • un commentaire (<cmt>)
    • une description (<desc>)
    • le modèle de l'appareil (<src>)
    • le numéro de la trace (<number>)
    • mais aussi un lien vers une page web d'informations additionnelles (<link>), le type d'itinéraire(<type>)
    • optionnellement des extensions (<extensions>)
    • La trace est décrite par des segments de trace (<trkseg>), le passage d'un segment à un autre indique une extinction du récepteur GPS ou une perte de réception. Un segment de trace est constitué :
      • d'une liste ordonnée de points de trace (<trkpt>) dont le format est identique à la balise <wpt> décrite précédemment
      • optionnellement d'extensions (<extensions>)

Représentation[modifier | modifier le code]

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8" standalone="no" ?>
<gpx ...>
Metadata
 <metadata> ... </metadata>
Data
Eg: Track                               Waypoint
 <trk>                                   <wpt lat="#" lon="#">
  <trkseg>                                <ele>#</ele>
   <trkpt lat="#" lon="#">                <name>...</name>
    <ele>#</ele>                          ...
   </trkpt>                              </wpt>
   <trkpt ...>                           <wpt ...>
    ...                                   ...
   </trkpt>                              </wpt>
  </trkseg>
  <trkseg>
   <trkpt ...> 
    ...
   </trkpt>
  </trkseg>
  ...
 </trk>
File end
</gpx>

Exemple[modifier | modifier le code]

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8" standalone="no" ?>
<gpx xmlns="http://www.topografix.com/GPX/1/1" creator="byHand" version="1.1"
   xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance"
   xsi:schemaLocation="http://www.topografix.com/GPX/1/1 http://www.topografix.com/GPX/1/1/gpx.xsd">
 
  <wpt lat="39.921055008" lon="3.054223107">
    <ele>12.863281</ele>
    <time>2005-05-16T11:49:06Z</time>
    <name>Cala Sant Vicenç - Mallorca</name>
    <sym>City</sym>
  </wpt>
</gpx>

Les autres formats concurrents de GPX[modifier | modifier le code]

À l'exception de KML, devenu standard de l'Open Geospatial Consortium, ces formats sont propriétaires et spécifiques à une marque et aux logiciels associés (Navteq, Tele Atlas, ViaMichelin).

  • csv : Garmin, Navman, Navigon (il n'y a pas de norme geo-csv, le csv n'est donc pas très structurant et chaque logiciel l'utilise différemment)
  • ov2 : TomTom, CoPilot Live
  • gpx : Garmin, GPSExchange, OziExplorer
  • asc : ViaMichelin
  • kml, kmz : Google Earth, OziExplorer
  • TRK : CompeGPS

Utilisation du format GPX[modifier | modifier le code]

En général, les applications permettent la conversion à partir du format GPX ou vers le format GPX. Certaines permettent aussi de télécharger ou de transmettre des données GPX à l'appareil GPS. Le protocole de communication à l'appareil GPS peut être standard (NMEA), de type RMC, ou propriétaire. Certains logiciels sont en outre capables de placer les points (POI) sur un fond de carte.

Logiciels de traitement de fichiers GPX[modifier | modifier le code]

  • GPX Editor
  • GDAL/OGR Outil de conversion de et vers de nombreux formats dont le GPX
  • GPSBabel Outil de conversion entre différents formats de données GPS
  • GPS Visualizer Convertit en ligne un fichier de données GPS (différents formats) en GPX
  • JOSM Éditeur de carte en mode connecté web spécifique au projet OpenStreetMap
  • Mapper Permet de visualiser la carte, d'afficher la position du GPS, de créer et d'exporter des traces GPX, de générer des POIs. Utilise les données OpenStreetMap
  • PoiEdit Gestionnaire de POI
  • POI Editor Ajout export de POI en mode connecté web
  • ITN Converter Outil de conversion de nombreux formats dont le GPX, planification d'itinéraires.

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]