Franz Pleyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pleyer.
François Pleyer
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Franz Pleyer
Nationalité Drapeau de l'Autriche Autriche Drapeau de la France France
Naissance 23 février 1911
Lieu Vienne (Autriche-Hongrie)
Décès 3 septembre 1999 (à 88 ans)
Poste défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
0000-1933 Drapeau : Autriche Brigittenauer AC - (-)
1933-1939 Drapeau : France Stade rennais UC 171 (2)
1946-1951 Drapeau : France Stade rennais UC 40 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1945-1952 Drapeau : France Stade rennais UC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Franz Pleyer, né le 23 février 1911 à Vienne en Autriche et mort le 3 septembre 1999, était un joueur et un entraîneur de football. Né Autrichien, il a par la suite été naturalisé français sous le nom de François Pleyer.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir débuté sa carrière à Vienne au Brigittenauer AC, Franz Pleyer rejoint la France dès ses 22 ans, recruté par le Stade rennais UC. Il y restera tout le reste de sa carrière.

En Bretagne, il vit une première saison difficile, mais s'impose dès la seconde comme un titulaire indiscutable en défense. Le 5 mai 1935, il dispute avec son club la finale de la Coupe de France, perdue contre l'Olympique de Marseille. En décembre 1936, il obtient la nationalité française. Son prénom est alors changé en François, version francisée de Franz.

En 1939, la guerre vient stopper sa carrière de joueur, François Pleyer s'engageant dans l'armée. En 1945, François Pleyer revient au Stade rennais UC, où il occupe le poste d'entraîneur-joueur. Il demeurera en place pendant sept saisons, jouant encore un match en défense en mai 1951, à l'âge de 40 ans. Sous sa houlette, le club réussira à atteindre la quatrième place du championnat en 1948-1949, son meilleur résultat depuis l'introduction du professionnalisme en 1932.

À la fin de la saison 1951-1952, il est évincé et remplacé par l'Espagnol Salvador Artigas. Le club descendra en Division 2 à la fin de la saison suivante. Par la suite, François Pleyer prend des responsabilités au sein du Stade rennais, devenant entre 1959 et 1970 secrétaire du club et recruteur.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton, Rennes, Apogée, 1994