Francis Thompson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Francis Thompson à 19 ans

Francis Thompson (né le 16 décembre 1859 à Preston (Lancashire), mort à Londres le 13 novembre 1907) est un poète anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thompson étudie la théologie catholique à Ushaw College (Durham), puis la médecine à Manchester, sans mener ses études jusqu'au bout. Il arrive à Londres en 1885 dans le but de devenir écrivain. Toute sa vie sera marquée par la pauvreté, par une profonde religiosité et par sa dépendance à l'opium. Il écrit la plus grande partie de son œuvre au monastère de Storrington, dans le Sussex. Son poème le plus connu est The Hound of Heaven (Le Lévrier du Ciel).

Il meurt de la tuberculose en 1907, à 48 ans.

Il a influencé notamment Jules Supervielle[1].

Œuvres publiées[modifier | modifier le code]

  • The Life and Labours of Saint John Baptist de la Salle, 1891
  • Health and Holiness, préface G. Tyrell, 1905
  • Ode to English Martyrs, 1906; Selected Poems, éd. W. Meynell, 1908
  • Shelley, préface G. Wyndham, 1909
  • Saint Ignatius Loyola, éd. J. Pollen, 1909, préface W. Meynell, 1951
  • A Renegade and Other Essays, 1910
  • The Works of Francis Thompson, éd. Wilfrid Meynell, 3 vol., 1913
  • Collected Poetry, 1913
  • Essays of Today and Yesterday, préface W. Meynell, 1927
  • Selected Poems and Prose, 1929
  • Poems, éd. T. L. Connolly, 1932, remanié en 1941
  • Poems, éd. W. Meynell, 1937
  • Poems. Collected Edition with a Bibliography of First Printings, 1946
  • Literary Criticisms, éd. T. L. Connolly, 1948, rééd. 1976
  • The Letters of Francis Thompson, éd. John Walsh, 1969.

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • Francis Thompson, Le Lévrier du ciel, Casterman, trad. Mme Maurice Denis-Graterolle, introduction de Hubert Colleye.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Roy, Jules Supervielle, Pierre Seghers, coll. Poètes d'aujourd'hui, 1964.

Sur les autres projets Wikimedia :