Frédéric Schiffter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Frédéric Schiffter, né en 1956, est un philosophe et écrivain français.

Pensée[modifier | modifier le code]

Frédéric Schiffter considère qu'une pensée philosophique n'a pas vocation à fournir aux hommes des visions du monde, ni à leur faire miroiter une vie heureuse, un épanouissement de soi, une spiritualité accomplie, des sentiments vertueux, mais, au contraire, et quitte à les démoraliser, à élucider certains aspects de leur condition tragique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Métaphysique du frimeur. Lettre sur l'élégance, Milan, 1985 (réédition : 2003)
  • Guy Debord, l'atrabilaire, PUF, 1999 (réédition : 2004)
  • Sur le blabla et le chichi des philosophes, PUF, coll. « Perspectives critiques », 2001 (ISBN 9782130521471)
  • Pensées d’un philosophe sous Prozac, Milan, 2002
  • Le Plafond de Montaigne, Milan, coll. « Pause philo », 2004
  • Contre Debord, PUF, coll. « Perspectives critiques », 2004
  • Petite philosophie du surf, Milan, 2005 (réédition Editions Atlantica : 2014)
  • Le Philosophe sans qualités, Flammarion, 2006
  • Traité du cafard, Finitude, 2007
  • Le Bluff éthique, Flammarion, 2008
  • Délectations moroses, Le Dilettante, 2009
  • Philosophie sentimentale, Flammarion, 2010
  • La Beauté, une éducation esthétique, Autrement, 2012
  • Le Charmes des penseurs tristes, Flammarion, 2013 (ISBN 9782081310414)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. David Caviglioli, « Le prix Décembre à Frédéric Schiffter », http://bibliobs.nouvelobs.com,‎ 9/11/2010 (consulté le 9/11/2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]