Le Dilettante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dilettante.

Le Dilettante est une maison d'édition française fondée en 1984 à Paris.

Origines[modifier | modifier le code]

Le Dilettante a d'abord été une librairie d'ouvrages épuisés fondée en 1972, appelée « Le Tout sur le tout » en référence à l'ouvrage d'Henri Calet. Située rue Barrault dans le 13e arrondissement de Paris, c'était un collectif d'amis, tous passionnés de livres et parfois habitants du quartier, passionnés d'auteurs « oubliés »[1]. On pouvait y croiser Guy Ponsard, Dominique Gaultier, José Benhamou, Olivier Rubinstein, Dominique Joubert, Léon Aichelbaum, Maurice Imbert et d'autres, telle Anne-Marie Adda qui fut la dessinatrice des premières couvertures de la maison d’édition[2]. Ils éditent une revue, Les Grandes Largeurs, qui tente de remettre en lumière ces auteurs éclipsés tels Emmanuel Bove, Raymond Cousse, Yves Martin.

Le principe de la librairie existe toujours : après avoir migré un temps rue du Champ de l'Alouette, elle déménage au 19, rue Racine puis place de l'Odéon, reprenant les locaux du Moniteur.

La librairie du Dilettante se lance dans l'édition en 1984 et les locaux de la maison d'édition sont situés dans un espace voisin de celui réservé à la vente d'ouvrages anciens.

Les éditions du Dilettante, reconnaissables par leur marque représentant un chat noir qui dort sur un livre ouvert, publient environ une quinzaine de livres par an. Ses premières publications sont, en décembre 1984, un recueil d'articles de Bernard Frank intitulé Grognards & Hussards et Nouvelles du Nord de Éric Holder. Intéressé par la littérature générale et la rééditions d'auteurs méconnus, la maison d'édition Le Dilettante a d'abord publié des recueils de nouvelles, un genre qu'elle qualifie de « peu goûté par les grandes maisons », puis s'est graduellement dirigée vers les romans, ne publiant ni poésie, ni pièces de théâtre. Son catalogue comprend plus de 400 titres.

Cet éditeur a aussi la particularité d'indiquer à la fin de ses ouvrages le nombre d'exemplaires imprimés.

Ces dernières années, elle compte parmi ses auteurs-phares Anna Gavalda, Olivier Adam, Vincent Ravalec, Romain Puértolas et Gilles Sebhan.

Fonctionnement de la maison[modifier | modifier le code]

La maison d'édition est dirigée par Dominique Gaultier, fondateur de la librairie.

Le Dilettante compte cinq employés, dont un directeur commercial, Claude Tarrène, un chef de fabrication et une attachée de presse.

Les éditions du Dilettante se diffusent elles-mêmes, selon un choix de la part de Dominique Gaultier qui veut garder son indépendance et, fort de son passé de libraire, assurer lui-même la diffusion. Selon ses propres dires, c'est dans un souci de mieux convaincre le libraire, d'être plus proche de lui, moins débordé et plus à l'écoute que les représentants. Toutefois, c'est Union Distribution (Flammarion) qui distribue les ouvrages en France et en Belgique.

Chiffre d'affaires[modifier | modifier le code]

En 2009, le chiffre d'affaires des éditions du Dilettante s'élevait à 3 210 000 euros et leur résultat net frôlait les 790 000 euros[3]. En outre, Le Dilettante enregistre la plus forte baisse du chiffre d'affaires pour une maison d'édition en 2009 se plaçant à la quatre-vingt-dixième place des éditeurs français[4]. En effet, malgré la parution de L'Échappée belle d'Anna Gavalda fin 2009, Le Dilettante rencontre une grosse baisse du chiffre d'affaires (presque 75 % par rapport à 2008).

Auteurs publiés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Dilettante » par André Derval, in Les Carnets de l'IMEC, no 3, printemps 2013, p. 26 - (ISSN 1771-205X).
  2. « Elle prend toute la couverture » par Ange-Dominique Bouzet, Libération, 7 février 2002.
  3. Societe.com, en ligne.
  4. Livres Hebdo no 836