Frédéric Nef

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frédéric Nef
Defaut 2.svg
Informations
Naissance
Nationalité
Activité
Employeur

Frédéric Nef (né en 1947) est un philosophe français, travaillant sur la logique et sur les questions de la métaphysique. Membre de l'Institut Nicod et de l'Institut Marcel Mauss ; directeur d'études à l'EHESS à Paris.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Contribution à l'étude des relations entre logique et linguistique, 1983
  • Logique et langage : essais de sémantique intensionnelle, Paris, Hermès, 1988.
  • La Logique du langage naturel, Paris, Hermès, 1990.
  • Logique, langage et réalité, Paris, Éd. universitaires, 1991.
  • Le langage : une approche philosophique, Paris, Bordas, 1993.
  • Dimanche sur la terre, précédé de Cinq fois trois fois trois ; et suivi de Poèmes à Patricia, Beaumanoir, Association du Château de Beaumanoir, 1996.
  • Leibniz et le langage, Paris, Presses universitaires de France, 2000.
  • L’objet quelconque. Recherches sur l’ontologie de l’objet, Paris, Vrin, 2001.
  • Qu'est-ce que la métaphysique?, Paris, Gallimard, 2004.
  • Les propriétés des choses. Expérience et logique, Paris, Vrin, 2006.
  • Les êtres sociaux. Processus et virtualité, avec Pierre Livet, Paris, Hermann, 2009.
  • Traité d'ontologie pour les non-philosophes (et les philosophes), Gallimard, Folio, 2009.
  • La Force du vide. Essai de métaphysique, Le Seuil, L'Ordre philosophique, 2011.

Éditeur scientifique[modifier | modifier le code]

  • Structures élémentaires de la signification (avec la collaboration de Jean-François Bordron, Per-Aage Brandt, Georges Combet, Joseph Courtès), Bruxelles, Éditions Complexe, 1976.
  • L'Analyse logique des langues naturelles : 1968-1978, anthologie, Paris, Éditions du Centre national de la recherche scientifique, 1984.
  • Le formalisme en question : le tournant des années trente (avec Denis Vernant), Paris, J. Vrin, 1998.
  • Leibniz et les puissances du langage (avec Dominique Berlioz), Paris, J. Vrin, 2005.

Liens externes[modifier | modifier le code]