Fédération des universitaires catholiques italiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Fédération des universitaires catholiques italiens (« Federazione Universitaria Cattolica Italiana ») connu sous l'acronyme FUCI, est une fédération de groupes d'étudiants des Universités catholiques italiennes. C'est l'une des organisations qui ont conduit à la formation de nombreux intellectuels catholiques italiens du XXe siècle, et qui est toujours actif au sein des universités italiennes.

Histoire[modifier | modifier le code]

La FUCI a été fondé en 1896 en Italie, invitant à une plus grande participations des catholiques dans la société civile italienne, alors que l'Église et le gouvernement italien était en opposition du fait de la disparition des états pontificaux et la période dite du « non expedit ».

Face à la monté de l'anticléricalisme dans les universités italiennes, des groupes de jeunes catholiques italiens s'organisent au sein de la FUCI, afin de pouvoir concilier foi et raison pour des laïcs catholiques. Dans de nombreuses universités se créent des cercles, fédérés par la Fédération des Universitaires catholiques italiens.

Au cours des premières années des conflits naissent sur la nature du mouvement, entre les partisans d'une conception religieuse de la FUCI et ceux qui prônent une intervention culturel et plus ancré dans la société civile. La Première Guerre mondiale a aussi été l'objet de conflits entre les partisans de l'intervention dans la guerre au nom du nationalisme italien, et les partisans du neutralisme, encouragé par le refus du pape Benoit XIV de cette guerre.

Après la Première Guerre mondiale, la FUCI est restée très neutre politiquement, notamment face au parti populaire italien, et très vite elle est devenue la seule organisation alternative aux groupes universitaires fascistes.

le cardinal Giovanni Battista Montini, futur pape Paul VI à la tête du mouvement continue à suivre cette logique d'indépendance vis-à-vis du fascisme, tout en développant une formation culturelle, sociale et théologique du mouvement. Les accords de Latran en 1929 entre le Vatican et l'Italie a pu laissé croire à un rapprochement entre la FUCI et les fascistes, mais très vite la répression fasciste conduit à la réduction des niveaux d'intervention de la FUCI.

Lors de la fin de la seconde guerre mondiale, le Parti démocrate chrétien est composé de nombreux anciens membre de la FUCI, dont trente cinq députés qui ont participé à l'élaboration de la constitution italienne actuelle.

Annexes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]