Eugène Demolder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eugène Demolder est un écrivain belge d'expression française né à Molenbeek-Saint-Jean le et mort à Essonnes le . Il était à la fois romancier, conteur et critique d’art.

Après des études de droit, il s'inscrit au Barreau de Bruxelles. En 1895, il épouse Claire Rops, fille de Félicien Rops. Il est nommé juge de paix en 1897. Il meurt à Essonnes, dans l'ancienne demeure de son beau-père.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1889 - Impressions d'art, études, critiques, transpositions, critique d'art
  • 1891 - Contes d'Yperdamme, contes
  • 1891 - Le Massacre des innocents
  • 1891 - Les Matines de Marie-Madeleine, conte de Pentecôte
  • 1893 - Récits de Nazareth
  • 1894 - Félicien Rops, étude patronymique
  • 1896 - Le Royaume authentique du grand Saint Nicolas
  • 1897 - Quatuor, nouvelles
  • 1897 - Sous la robe, notes d'audience, de palais et d'ailleurs, d'un juge de paix, récit autobiographique
  • 1899 - La Mort aux berceaux, théâtre
  • 1899 - La Route d'émeraude, roman
  • 1901 - Le Cœur des pauvres, nouvelles
  • 1901 - Constantin Meunier
  • 1901 - Les Patins de la reine de Hollande, roman
  • 1901 - Trois contemporains : Henri de Brakeleer, Constantin Meunier, Félicien Rops
  • 1901 - L'Agonie d'Albion, pamphlet
  • 1904 - L'Arche de Monsieur Cheunus
  • 1904 - Le Jardinier de la Pompadour, roman [Lire en ligne sur Gallica]
  • 1906 - L'Espagne en auto, récit autobiographique