Musée Groeninge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Groeningemuseum)
Aller à : navigation, rechercher
Musée Groeninge
Image illustrative de l'article Musée Groeninge
Informations géographiques
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Ville Bruges
Adresse Dijver 12/16, B-8000 Bruges
Coordonnées 51° 12′ 19″ N 3° 13′ 35″ E / 51.2053, 3.2263951° 12′ 19″ Nord 3° 13′ 35″ Est / 51.2053, 3.22639  
Informations générales
Nom local Groeningemuseum
Date d’inauguration 1930
Collections Beaux-Arts du XVe au XXe siècles
Informations visiteurs
Site web http://bezoekers.brugge.be/fr/groeningemuseum-musee-groeninge

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Musée Groeninge

Le musée Groeninge (en néerlandais : Groeningemuseum) est un musée abritant une importante collection de primitifs flamands situé à Bruges en Belgique. La fondation de la collection date de la création de l'Académie communale des Beaux-Arts au début du XVIIIe siècle. Construite en 1929-1930, puis agrandie en 1994, sur les plans de Joseph Viérin, la galerie a fait l'objet d'une importante rénovation en 2002-2003.

La section des maîtres anciens, avec les primitifs flamands du XVe siècle et les maniéristes du XVIe siècle, constitue le cœur de la collection.

Le musée conserve également des œuvres contemporaines relevant de l'expressionnisme et du surréalisme belges.

Collections[modifier | modifier le code]

Primitifs flamands[modifier | modifier le code]

Renaissance[modifier | modifier le code]

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

  • Jacob van Oost le Vieux, Portait d'une famille de Bruges, 1645), huile sur toile, 150,5 × 255,5 cm ; Portrait d'un théologien et de son secrétaire(1668), huile sur toile, 116 × 222 cm ;
  • Nicolaas Maes, Portrait de quatre enfants, (1657), huile sur toile, 150 × 112 cm ;

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

  • Jan Antoon Garemijn, Le Goûter, (1778), huile sur toile, 59 × 93,5 cm ; La Place du Pandreitje à Bruges, (1778), huile sur toile, 79,5 × 108,5 cm ;

Néoclassicisme[modifier | modifier le code]

Romantisme[modifier | modifier le code]

Symbolisme[modifier | modifier le code]

  • Henri Le Sidaner, Le Quai (1898), huile sur toile, 100 cm × 69 cm ;
  • Fernand Khnopff, Secret-reflet (1902), pastel et crayons couleur sur papier, 49 cm × 27,8 cm.

Expressionnisme belge[modifier | modifier le code]

Première école de Laethem-Saint-Martin[modifier | modifier le code]

Deuxième école de Laethem-Saint-Martin[modifier | modifier le code]

  • Constant Permeke ; Le Mangeur de bouillie 1922), huile sur toile, 153 × 170 cm ;
  • Gustave de Smet, Le Grand Tir forain (1923), huile sur toile, 134 × 155 cm ;
  • Gustave de Smet, Le Repas (1931), huile sur toile, 135 × 120 cm ;
  • Frits van den Berghe, Les Amoureux au village (1925), huile sur toile, 96,5 × 120 cm.

Art abstrait[modifier | modifier le code]

Surréalisme[modifier | modifier le code]

  • René Magritte, L'Attentat (1932), huile sur toile, 70 × 100 cm ;
  • Paul Delvaux, Le Lever (1930), huile sur toile, 121,5 × 160 cm ;
  • Paul Delvaux, Sérénité (1970), panneau, 122 × 152 cm, peint spécialement pour le musée.

Art contemporain[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Claude Frère, Les Primitifs flamands, Terrail,‎ octobre 1996 (ISBN 2-87939-115-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]