Estrapade (supplice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Estrapade.
Femme torturée par ce procédé.
Supplice de la cale

L'estrapade est une méthode de torture où le bourreau attache les bras de la victime à des cordes, le plus souvent derrière le dos, puis la hisse jusqu'à la suspendre. Cela provoque une dislocation des épaules accompagnée d'une intense douleur. Des poids sont parfois fixés aux pieds de la victime pour intensifier la traction.

Cette méthode de torture est largement utilisée par l'Inquisition[1].

Plusieurs variantes existent (bras dans le dos, corde attachée à un seul poignet, etc.). Une variante utilisée par les marins est le « supplice de la cale » où le condamné est précipité dans l'eau depuis une vergue du navire.

À Paris, ce supplice est infligé place de l'Estrapade, notamment à de nombreux protestants lors de leur persécution[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Inquisition from Its Establishment to the Great Schism: An Introductory Study Authors A. L. Maycock, Ronald Knox Publisher Kessinger Publishing, 2003 ISBN 0-7661-7290-2,ISBN 978-0-7661-7290-6 Length 316 pages p.162
  2. estrapade dans le Littré

Voir aussi[modifier | modifier le code]