Erwin Nyc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Erwin Günther Nytz
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Edward Piotr Nyc
Nationalité Drapeau : Pologne Polonais
Naissance 24 mai 1914
Lieu Katowice (Pologne Drapeau : Pologne)
Décès 1er mai 1988 (à 73 ans)
Taille 1,80 m
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1929-1935 Drapeau : Pologne Pogoń Katowice
1935-1939 Drapeau : Pologne Polonia Varsovie 29 (0)
1939-1940 Flag of the NSDAP (1920–1945).svg 1. FC Katowice
1940-1942 Flag of the NSDAP (1920–1945).svg LSV Fürstenwalde
1943-1944 Flag of the NSDAP (1920–1945).svg Luftwaffen SV Markersdorf
1945-1947 Drapeau : Pologne Pogoń Katowice
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1937-1939 Drapeau : Pologne Pologne 11 (0)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Erwin Günther Nytz ou Edward Piotr Nyc (né le 24 mai 1914 à Katowice en Pologne et mort le 1er mai 1988) était un joueur de football international polonais, silésien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Erwin Nytz, sa Silésie natale fait partie de la Pologne après le Traité de Versailles et il polonise son nom en 1934 (Edward Nyc). Durant la Seconde Guerre mondiale, il réutilise son ancien nom, Nytz.

À la fin des années 1930, Nyc joue pour le Polonia Varsovie, et joue ensuite dans l'équipe de Pologne de football. Il participe au match légendaire durant la coupe du monde 1938 contre le Brésil (défaite 5-6 le 5 juin 1938 à Strasbourg en France).

Durant la Seconde Guerre mondiale, Nyc retourne en Haute-Silésie, il joue dans l'équipe allemande du 1. FC Katowice, qui est contrôlée par les dignitaires nazis locaux. Il est appelé pour rejoindre la Luftwaffe, où il joue dans des club militaires, d'abord à Fürstenwalde dans la région berlinoise, après à Markersdorf en Autriche. Il prend part aux stages de sélection organisées par l'entrainer du Reich, Josef Herberger.

Après la guerre, Nyc comme bien d'autres Silésiens de Pologne a des problèmes avec le gouvernement communiste polonais. Considéré comme un traitre, un groupe de joueurs de Cracovie et de Varsovie affirment qu'il ne trahirait jamais la Pologne. Nyc avait en plus le soutien actif de nombreuses organisations de supporters polonais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de Nyc sur eu-football.info