Eanfrith de Bernicie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eanfrith (v. 590-634) était le roi de Bernicie de 633 à 634.

Il est le fils du roi Æthelfrith de Northumbrie et de sa première épouse Bebba, vraisemblablement apparentée aux rois brittoniques de Strathclyde. Pendant le règne d'Edwin, vainqueur et successeur d'Ethelfrith, Eanfrith et ses deux demi-frères cadets Oswald et Oswiu s'exilent chez les Scots du Dalriada et les Pictes où ils sont catéchisés et baptisés par des moines irlandais.

Après la mort de leur ennemi, ils retournent dans leur pays et Eanfrith s’empare du royaume paternel de Bernicie. Dès son avènement, Eanfrith aurait apostasié et serait retourné à ses pratiques idolâtres, ce qui lui est reproché violemment par Bède. En octobre 634, il est attiré dans un piège et tué par Cadwallon ap Cadfan, roi du Gwynedd, alors qu’il venait négocier la paix accompagné seulement de douze hommes[1].

Pendant son exil chez les Pictes, Eanfrith avait épousé une princesse, vraisemblablement une sœur des trois rois pictes qui régnent successivement à cette époque : Gartnait mac Wid, Brude mac Wid et Talorg mac Wid. Le fils issu de cette union est roi des Pictes de 652 à 657 sous le nom de Talorg ou Talorcen ou Talorgan mac Enfret.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bède le Vénérable, Livre III, chapitre 1

Sources[modifier | modifier le code]