Ealdred de Northumbrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ealdred.

Ealdred est le fils d'Eadwulf, et son successeur en Bernicie en 913.

Chassé de ses terres par Ragnall Uí Ímair, il s'allie avec Constantín mac Áeda, roi d'Alba, et affronte Ragnall à Corbridge en 918[1]. La bataille semble avoir été incertaine, Ragnall conservant tout ou partie de la Northumbrie.

Dans la première décennie du Xe siècle il semble coopérer avec Edouard l'Ancien et Æthelred II de Mercie et l'« Histoire de saint Cuthbert » précise qu'il « était aimé du roi Edouard comme son père Eadulf avait été aimé par le roi Alfred ». En 920 avec son frère Uhtred, il fait partie des nobles du nord de la Grande Bretagne qui se soumettent au roi Édouard l'Ancien.

Le roi de Wessex lui confirme la possession de Chalgrave dans le Bedfordshire mais en dépit de ces marques de courtoisies il est probable que Ealdred reconnaissait plus la suzeraineté de Constantin II d'Écosse que celle d'Æthelstan. Son titre exact n'est pas connu mais son fils Osulf sera reconnu en anglais comme « high-reeve » une traduction du titre gaélique de Mormaer c'est-à-dire « Grand Sénéchal ».

La dernière mention certaine d'Ealdred date de 926. La Chronique anglo-saxonne indique que cette année-là, Æthelstan de Wessex rencontre les rois du nord de l'Angleterre à Eamont Bridge le 12 juillet, et parmi eux se trouve « Aldred, le fils d'Eadulf de Bamburgh[2] ».




Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annales d'Ulster AU 918.4.
  2. Chronique anglo-saxonne AD 926.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ann Williams, Alfred P. Smyth, D P Kirby A Bibliographical Dictionary of Dark Age Britain (England, Scotland and Wales c.500-c.1050). Seaby London (1991) (ISBN 1852640472) « Ealdred of Bamburgh  » p. 116-117.