École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis EIA-FR)
Aller à : navigation, rechercher
École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg
Informations
Fondation 1896
Type Haute école spécialisée
Régime linguistique Français, allemand
Localisation
Coordonnées 46° 47′ 36″ N 7° 09′ 33″ E / 46.793251, 7.159138 ()46° 47′ 36″ Nord 7° 09′ 33″ Est / 46.793251, 7.159138 ()  
Ville Fribourg
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Direction
Directeur Jean-Nicolas Aebischer
Divers
Site web www.eia-fr.ch

Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg

(Voir situation sur carte : canton de Fribourg)
École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg

L’École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg (EIA-FR) est un établissement d’enseignement supérieur, qui appartient au réseau de la Haute École spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), et se situe à Fribourg, en Suisse.

Formation[modifier | modifier le code]

Formation Bachelor of Science[modifier | modifier le code]

Formation Bachelor of Arts[modifier | modifier le code]

Formation Master of Science[modifier | modifier le code]

Formation Master of Arts[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Le 27 juin 1884, les Chambres fédérales ratifient l’Ordonnance concernant la formation professionnelle artisanale et industrielle[1]. À ce titre,le canton de Fribourg se voit attribuer une subvention pour l'enseignement professionnel.

En 1895, pour répondre aux exigences et aux objectifs de formation nécessaires mis en place par les milieux économiques fribourgeois, le Conseiller d'État responsable de l'instruction publique Georges Python décide, avec le Conseiller d'État chargé du Département de l'intérieur Emile Savoy et des notables des milieux scolaires, politiques et économiques, de créer une École des Métiers[2],[3].

Le 14 janvier 1896, l'École des Métiers ouvre ses portes. Jusqu'en 1899 elle proposera des formations en mécanique de précision, en électrotechnique, en construction de bâtiments, en menuiserie et ébénisterie, et en vannerie[4]. Puis, dès 1899 l'École crée une section technique pour répondre aux besoins du marché.

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Le 22 mars 1901, l'École devient le Technicum cantonal[5].
En 1956 et 1958 s'ouvrent successivement les École-ateliers de radioélectricité et de dessinateurs de machines[6]. Dès 1959, la section de génie civil voit le jour[7].

En 1974, une section chimie est créée pour répondre aux demandes croissantes de l'industrie et des entreprises chimiques implantées dans le canton[8]. Quatre ans plus tard, le 1er septembre 1978, le Technicum devient l'École d'ingénieurs de Fribourg. L'École des Métiers de Fribourg en restera affiliée jusqu'en 1989[3],[9].

En 1985, la section informatique de l'École d'ingénieurs de Fribourg voit le jour[10].

En 1992, la section de télécommunications voit le jour[10].

En 1998, la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) voit le jour et l'EIA-FR en devient membre.

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

En 2001 la création de la Haute école fribourgeoise de technique et de gestion (HEF-TG) permet de regrouper l'École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg et la Haute école de gestion de Fribourg (HEG)[11].

En 2004, l'introduction du modèle de Bologne opère une réforme du paysage de la formation [12]:

En 2005, l'EIA-FR introduit un plan d'études Master en architecture.

En 2006, l'EIA-FR introduit un plan d'études de Bachelor.

En 2009, l'EIA-FR introduit des plans d'études Master en ingénierie et en sciences de la vie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Simone Forster, « Bulletin de la CIIP », sur http://www.ciip.ch,‎ 2003 (consulté en 14.09.2011)
  2. (fr) (de) Michel Millasson, Souvenirs : École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg, vol. 1, École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg,‎ 2001, 68 p., Page 4
  3. a et b EMF, > « Depuis plus de cent ans », sur http://www.emf.ch (consulté en 14.09.2011)
  4. (fr) (de)Michel Millasson, Souvenirs : École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg, vol. 1, École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg,‎ 2001, 68 p., PP 4-11
  5. (fr) (de)Michel Millasson, Souvenirs : École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg, vol. 1, École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg,‎ 2001, 68 p., Page 11
  6. (fr) (de)Michel Millasson, Souvenirs : École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg, vol. 1, École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg,‎ 2001, 68 p., PP 32-34
  7. (fr) (de) Michel Millasson, Souvenirs : École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg, vol. 1, École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg,‎ 2001, 68 p., P 34
  8. (fr) (de) Michel Millasson, Souvenirs : École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg, vol. 1, École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg,‎ 2001, 68 p., P 42
  9. (fr) (de) Michel Millasson, Souvenirs : École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg, vol. 1, École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg,‎ 2001, 68 p., P 48
  10. a et b (fr) (de) Y. Schouwey, École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg, vol. 1, École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg,‎ 2011, 116 p., P 8
  11. HEG, > « Historique », sur http://www.heg-fr.ch (consulté en 16.09.2011)
  12. (fr) (de) Y. Schouwey, École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg, vol. 1, École d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg,‎ 2011, 116 p., PP 8-9

Liens externes[modifier | modifier le code]