Dysosmie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les dysosmies, appelés aussi troubles de l'odorat, désignent l'ensemble des affections médicales dans lesquels le sens de l'olfaction est altéré.

Ils sont classés en différentes types :

  • L'anosmie, perte de l'odorat, est le désordre de l'odorat le plus fréquent. Cette affection peut être temporaire ou permanente, congénitale ou acquise.
  • L'hyposmie est un sens de l'odorat diminué. C'est usuellement un état temporaire succédant à une grippe aiguë. Ce handicap est parfois appelée anosmie partielle.
  • La parosmie (en) est un odorat "distordu". Une personne souffrant de parosmie trouvera, par exemple, désagréables des odeurs qu'elle appréciait avant l'apparition de ce trouble. Cette altération peut avoir une origine organique (par exemple, lésion cérébrale) ou psychique.
  • La phantosmie est une forme d'hallucination olfactive durant laquelle un individu perçoit des odeurs qui ne sont pourtant pas présentes dans l'environnement.
  • L'hyperosmie est une sensibilité accrue aux odeurs. On l'observe parfois chez des individus à personnalité neurotique ou histrionique.
  • La presbyosmie réfère à la diminution ou perte de l'odorat qui vient avec l'âge du fait du vieillissement. Elle est parfois associée à une surmortalité, toutes causes confondues[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jayant M. Pinto, Kristen E. Wroblewski, David W. Kern, L. Philip Schumm, Martha K. McClintock, « Olfactory Dysfunction Predicts 5-Year Mortality in Older Adults », PLOS ONE, vol. 9, no 9,‎ 1er octobre 2014 (DOI 10.1371/journal.pone.0107541, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]