Dum Dum Girls

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dum Dum Girls

Description de cette image, également commentée ci-après

Dum Dum Girls en 2011.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Indie pop
Années actives 2008
Labels Sub pop
Site officiel Site officiel
Composition du groupe
Membres Dee Dee
Jules
Malia
Sandy

Dum Dum Girls est un groupe d'indie pop de Los Angeles, actuellement signé sous le label Sub Pop. Leur nom est un clin d'œil à la chanson Dum Dum Boys d'Iggy Pop. Les Dum Dum Girls citent Billie Holiday, Patti Smith et Siouxsie and the Banshees parmi leurs influences majeures[1]. Leur musique évoque la pop des girls bands des sixties, les Shangri-Las et The Ronettes avec un son similaire à celui de The Jesus and Mary Chain.

Carrière[modifier | modifier le code]

À l'origine, il s'agit d'un projet solo de la chanteuse Kristin Gundred (qui a pris pour nom de scène Dee Dee Penny). Élevée par un père fan de Frank Sinatra et des Supremes et une mère passionnée par les Beach Boys, Dee Dee créé une musique hybride proche du lo-fi[2]. Elle s'entoure par la suite de musiciennes pour créer un combo uniquement féminin.

Des petits labels indépendants américains entendent leurs chansons sur internet et les sortent en format 45 tours[3]. Le groupe est ensuite repéré en 2009 par le label Sub Pop Records qui lui organise une tournée à travers des petits clubs des villes américaines[4].

Leur premier album, I Will Be, est produit par Richard Gottehrer, qui a précédemment travaillé avec Blondie et The Raveonettes[5],[6]. Il est sorti en mars 2010 sous une critique globalement positive[7].

En mars 2011 sort un EP intitulé He Gets Me Highs. Elles reprennent pour l'occasion "There is a light that never goes out" de The Smiths.

Leur deuxième album, Only In Dreams, sort en septembre 2011. Le NME écrit : "Un album qui révèle de surprenantes profondeurs cachées[8].

Membres[modifier | modifier le code]

  • Dee Dee Penny (chant, guitare)
  • Jules (guitare,chant)
  • Malia (basse)
  • Sandy (batterie)

Ancien membres[modifier | modifier le code]

  • Bambi (basse)
  • Frankie Rose (batterie, chant, quitte le groupe en 2010 )

Discographie[modifier | modifier le code]

  • "Longhair" single, Hozac, 2008
  • Yours Alone EP, 2008
  • "Jail La La" single, Sub Pop, 2009
  • I Will Be album, Sub Pop, 2010
  • Blissed Out cassette, Art Fag, 2010
  • "He Gets Me High" 7" EP, Sub Pop, 2011
  • "Only In Dreams" album, Sub Pop, 2011
  • "End Of Daze" EP, Sub Pop, 2012
  • "Too True" , 2013[9], avec Sune Rose Wagner[10]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richardson Andrews, Charlotte. "Interrupting yr broadcast: dum dum girls" wearsthetrousers.com. 26 février 2010. "Along with the bolstering stage name, Dee Dee has utilised that time-honoured tactic of stage dress-up as a way of creating/inducing a more confident onstage presence, and credits a host of strong, boldly-attired female legends such as Siouxsie Sioux and Marianne Faithfull as inspirational music/fashion idols" "Patti Smith, Grace Slick, Siouxsie Sioux, Mary Weiss, Billie Holiday, Ronnie Spector, Hope Sandoval, Nico, Madonna. Courtney Love was a big deal to me when I was 12,” she remembers."
  2. The Fader, article, issue 67, avril/mai 2010, page 37
  3. Rock & Folk n° 538, Août 2012
  4. http://pitchfork.com/news/35859-sub-pop-signs-dum-dum-girls/
  5. http://pitchfork.com/news/37274-dum-dum-girls-announce-debut-lp/
  6. (en) « "Jail La La" », Songfacts.com (consulté le 2010-04-12)
  7. dum girls Metacritic, I Will Be
  8. (en) Ben Hewitt. Only In Dreams chronique NME.com. 20 septembre 2011.
  9. http://prettymuchamazing.com/music/dum-dum-girls-lost-boys-and-girls-club
  10. http://www.taipeitimes.com/News/feat/archives/2014/02/06/2003582840