Direction départementale de l'Agriculture et de la Forêt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La direction départementale de l’Agriculture et de la Forêt (DDAF) était un service déconcentré de l'État français, placé sous l'autorité du préfet de département. Il exercait, au service des territoires ruraux, des missions relevant d'abord du ministère de l'Agriculture et de la Pêche mais aussi du Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire.

Service public de proximité, la DDAF adoptait et mettait en œuvre, au niveau départemental, les politiques publiques relatives aux productions agricoles et forestières, à la protection et à la gestion de l'eau et de l'environnement, à l'aménagement et au développement de l'espace rural. Elle effectuait également des missions d'ingénierie publique à la demande des communes et de leur groupement.

Les directions départementales de l'agriculture et de la forêt ont été créés en 1984 par le décret no 84-1193 du 28 décembre 1984.

Missions[modifier | modifier le code]

Les principales missions des DDAF étaient les suivantes :

  • l'économie agricole et agroalimentaire départementale avec notamment le soutien aux exploitations agricoles et aux industries agroalimentaires ;
  • l'aménagement rural et le développement local avec notamment l'appui aux collectivités ;
  • la forêt et le bois ;
  • l'eau et l'environnement avec notamment la gestion et la police des eaux, la protection de la nature, l'organisation et l'exercice de la chasse et de la pêche ;
  • la politique sociale agricole ;
  • les statistiques agricoles.

Fusion avec les directions départementales de l'équipement[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la révision générale des politiques publiques, la fusion progressive des directions départementales de l'Agriculture et de la Forêt avec les directions départementales de l'Équipement (DDE) a été décidée. Ces deux services forment alors dans un premier temps la direction départementale de l'Équipement et de l'Agriculture (DDEA).

L'opération a d'abord été réalisée dans huit départements test au 1er janvier 2007 (Ariège, Aube, Cher, Loir-et-Cher, Lot, Yvelines, Territoire de Belfort et Val-d'Oise).

Au 1er janvier 2009, la moitié des DDE non encore DDEA ont fusionné avec la DDAF locale.

Au 1er janvier 2010, les DDAF et DDE, dans les départements non encore fusionnés, et les DDEA dans les départements ayant fusionné, ont fusionné avec le service environnement des préfectures pour former la DDT : Direction départementale des territoires.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]