Diocèse de Kisantu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diocèse de Kisantu
(la) Dioecesis kisantuensis
Image illustrative de l'article Diocèse de Kisantu
Cathédrale Notre-Dame des Sept-Douleurs
Pays Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
Rite liturgique catholique
Type de juridiction Diocèse
Création 10 novembre 1959
Province ecclésiastique Bas-Congo
Siège Kisantu
Titulaire actuel Fidèle Nsielele zi Mputu
Langue(s) liturgique(s) kikongo
Paroisses 30
Prêtres 131
Religieux 374 (prêtres et frères)
Religieuses 293
Population totale 993 500
Pourcentage de catholique 73 %
Site web www.diocese-kisantu.org/

|Séminaristes=42 dont 18 en théologie |Diacres=11 Le diocèse de Kisantu est une circonscription ecclésiastique de l'Église catholique en République démocratique du Congo. Situé dans la province de Bas-Congo, à quelque 120 kilomètres au sud de la capitale du pays, Kinshasa, il est suffragant de l’archidiocèse de Kinshasa.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès leur arrivée dans le Bas-Congo dont l’évangélisation leur est confiée les premiers missionnaires, des jésuites belges, choisissent Kisantu comme poste missionnaire principal de la région, le village se trouvant sur la voie ferrée nouvellement construite (de 1890 à 1898) reliant Léopoldville au port de Matadi.

En novembre 1893 un petit groupe de missionnaires sous la conduite d’Émile Van Hencxthoven (1852-1906) se trouve à Kisantu. En 1894 de premiers baptêmes sont conférés. En 1900 le frère Justin Gillet y ouvre un ‘jardin botanique d’essai et d’acclimatation’. Pendant longtemps Kisantu sera le centre du rayonnement chrétien dans la région.

La préfecture apostolique du Kwango est créée le 30 janvier 1903. Sous l’impulsion de Joseph Van Wing de nombreuses institutions d’enseignement voient le jour, pour filles comme pour garçons. Le premier petit séminaire est ouvert à Lemfu en 1920. En 1926 l’université catholique de Louvain fonde à Kisantu une école d’infirmiers. Transférée plus tard à Léopoldville elle sera à l’origine de l’université Lovanium.

La préfecture est divisée le 1er avril 1931 en deux vicariats apostoliques : Kwango (Kikwit) et Kisantu. En 1937 les trois premiers prêtres indigènes sont ordonnés par Mgr Alphonse Verwimp dans la nouvelle cathédrale de Kisantu.

Peu avant l’indépendance du pays, la hiérarchie de l’Église catholique est établie sur l’ensemble du territoire du Congo belge, qui va devenir la République du Congo quelques mois plus tard. Ainsi, par la même bulle pontificale du 10 novembre 1959 (Cum parvulum) Jean XXIII crée le diocèse de Kisantu. En 1961 Kisantu est déjà divisé en deux: Kisantu et Popokabaka.

Situé dans une région où la présence chrétienne est séculaire et très dense (plus de 73 % de catholiques) le diocèse est connu pour ses institutions d’enseignement de qualité. Le diocèse est suffragant de l’archidiocèse de Kinshasa.

Supérieurs ecclésiastiques[modifier | modifier le code]

Vicaire apostolique (évêque) de Kisantu[modifier | modifier le code]

Évêque de Kisantu[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fernand Mukoso: Les origines et les débuts de la mission du Kwango, Kinshasa, Facultés catholiques, 1993.