Dette publique de la Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dette publique de la Belgique, en % du PIB, et en milliards d'euros courants et constants (base 2011), 1950-2011.
Charge de la dette et dette publique de la Belgique, en milliards d'euros constants (base 2011), 1950-2011.

La dette publique de la Belgique ou dette publique belge représente l'ensemble des engagements financiers, sous formes d'emprunts pris par le gouvernement fédéral belge ainsi que les entités fédérées (régions et communautés de Belgique, provinces et communes) et la sécurité sociale.

La dette publique, « au sens de Maastricht », s'élevait fin juin 2012 à 372 milliards d'euros[1], soit 95 % du PIB des quatre derniers trimestres[2].

La charge de la dette s'est élevée en 2010 à 12,307 milliards d'euros[3]. Soit 1135 € par habitant[4] ou 2765 € par travailleur[5].

Évolution récente[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant fournit les données sur la dette au 31 décembre de chaque année, au sens de Maastricht (règlement n° 3605 de la Commission Européenne[6]), en milliards d’euros courants et constants (base 2011) et en pourcentage du produit intérieur brut.

Dette publique[7]
Année  % du PIB Milliards d'euros
Courants Base 2011
1980 76,1 % 48,51 115,34
1981 88,9 % 60,47 132,94
1982 98,8 % 76,48 155,55
1983 109,4 % 92,12 174,84
1984 113,6 % 105,72 190,46
1985 118,4 % 121,83 211,02
1986 123,6 % 134,32 231,26
1987 128,1 % 145,58 247,07
1988 128,6 % 157,72 262,63
1989 125,3 % 168,28 270,48
1990 129,2 % 179,09 278,14
1991 130,7 % 192,14 290,33
1992 133,5 % 205,47 303,16
1993 137,8 % 224,92 323,16
1994 135,9 % 231,43 326,45
1995 130,2 % 236,23 328,43
1996 127,2 % 238,12 322,88
1997 122,5 % 243,08 325,89
1998 117,2 % 241,90 322,42
1999 113,6 % 246,76 322,64
2000 107,8 % 251,06 320,28
2001 106,5 % 257,16 321,08
2002 103,4 % 262,75 323,61
2003 98,4 % 263,02 318,40
2004 94,0 % 269,78 319,31
2005 92,0 % 277,93 319,74
2006 88,0 % 278,60 315,32
2007 84 % 285,81 313,79
2008 89,2 % 310,83 332,51
2009 95,7 % 321,84 343,39
2010 95,6 % 341,61 353,52
2011 97,8 % 363,84 363,84
2012 99,8 %

Observations[modifier | modifier le code]

Le taux d'endettement maximum, exprimé en % du PIB, a été atteint en 1993. Le montant de la dette, en devises constantes, a quant à lui continué d'augmenter jusqu'en 1995. Puis tous deux ont diminué jusqu'en 2007. La crise de 2007 a entraîné une augmentation du taux d'endettement de 12 points de 2008 à 2010.

Taux d'intérêt[modifier | modifier le code]

Taux d'intérêt annuel moyen de la dette belge.

Après avoir culminé à près de 12 % en 1982, le taux d'intérêt moyen annuel de la dette belge n'a cessé de diminuer, pour atteindre 3,6 % en 2011.

Fin 2011, les mauvaises conjonctures belge et européenne, mises en exergue par l'abaissement des notes de la dette belge par les principales agences de notation financière anglo-saxonnes[8],[9] entrainent une hausse des taux d'intérêt belges sur le marché des obligations secondaires. Ceux-ci atteindront plus de 4,5 % pour le taux à 2 ans[10]. Une importante levée de fonds auprès de la population via une émission de bons d'État, à un taux plus élevé d'un point que d'habitude[11], permet de récolter fin 2011, lors de l'émission trimestrielle, plus de 5,7 milliards d'euros[10], soit plus de 70 fois le montant habituel de 70 à 80 millions d'euros[12]. Cela a pour effet de diminuer l'offre et de rassurer le marché, menant ainsi à une diminution des taux pour atteindre moins de 3,2 %[10] sur le même taux à 2 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Situation de la dette de l’État fédéral à fin juin 2012 - Presscenter.org
  2. Calculé d'après les PIB des trimestres 2011-III, 2011-IV, 2012-I et 2012-II, soit 392 milliards d'euros valeur juin 2012. Les indices de prix utilisés pour le PIB et le montant de la dette sont 111,54 (décembre 2009) et 120,61 (juin 2012).
  3. « Rapport 2011 », BNB,‎ 08/02/2012 (consulté le 2 mars 2012), p. 136 sur 161 du fichier
  4. 12,307 milliards d'euros pour une population de 10 839 905 habitants en 2010 (source : Eurostat)
  5. Pour 4 450 589 travailleurs en 2010 (source : beStat - Population active en 2010)
  6. Règlement (CE) n° 3605/93 du Conseil, du 22 novembre 1993
  7. Banque nationale de Belgique, (BelgoStat - Finances publiques - Dette Brute consolidée - Dette des administrations publiques - Total en p.c. du PIB)
  8. « S&P dégrade la note de la Belgique, Yves Leterme veut un budget avant lundi », RTBF,‎ 25 novembre 2011 (consulté le 5 mars 2012)
  9. « Moody’s abaisse la note de la Belgique de deux crans », Rossel & Cie. S.A. - lesoir.be,‎ 16 décembre 2011 (consulté le 5 mars 2012)
  10. a, b et c « Plus de 5,7 milliards d'euros en bons d'Etat », Mediafin - lecho.be,‎ 05 décembre 2011 (consulté le 5 mars 2012)
  11. « La Belgique veut soulager sa dette par un grand emprunt », Le Monde.fr,‎ 24 novembre 2011 (consulté le 12 mars 2012)
  12. « 500 millions : le succès des bons d’Etat belges se confirme », Rossel & Cie. S.A. - lesoir.be,‎ 25 novembre 2011 (consulté le 6 mars 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]