David Ruhnkenius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
David Ruhnkenius

David Ruhnken, en latin David Ruhnkenius, (1723-1798) fut un philologue néerlandais d'origine allemande.

Né en Poméranie, il fut adjoint de Hemsterhuis à l'Université de Leyde pour la langue grecque (1757-61), puis professeur d'histoire et d'éloquence dans la même université, et enfin bibliothécaire de l'Académie en 1771.

On a de lui :

  • Epistolae criticae in Homeridarum hymnos, Leyde, 1749 et 1781 ;
  • Timaei sophistae lexicon vocum platonicarum, 1754, sur Timée de Locres;
  • Historia critica oratorum graecorum, 1768;
  • Velleius Paterculus, cum notis variorum, 1779, une édition des œuvres de Velleius Paterculus ;
  • Homeri hymnus in Cererem,1181;
  • de Vita et scriptis Longini, 1766, sur l'œuvre de Longin;
  • Opuscula oratoria, philologica, critica, 1797 et 1823 ;
  • Antiquitates romanae, 1835.

Son élève Daniel Albert Wyttenbach écrivit sa biographie.

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « David Ruhnkenius » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)