Daniel Albert Wyttenbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daniel Albert Wyttenbach

Daniel Albert Wyttenbach (1746-1820) fut un philologue suisse.

Né à Berne, il était le fils d'un professeur de l'Université de Berne. Il se forma à l'école de Ruhnkenius et de Valckenaer, et professa ensuite la littérature au collège des Remontrants d'Amsterdam, puis la philosophie à l'Athénée Illustre (dans la même ville). Il fit en 1775 un voyage à Paris où il se lia avec Larcher, Sainte-Croix et Villoison, et fut nommé en 1799 professeur de littérature grecque et bibliothécaire à Leyde.

On lui doit :

  • une édition des Œuvres morales de Plutarque, grec-latin, avec variantes, notes critiques, commentaires et index, Oxford, 1795-1821, 8 volumes in-8° ;
  • Praecepta philosophiae logicae, qui est une logique extraite des meilleurs auteurs latins, Amsterdam, 1781 ;
  • Compendium Theologia dogmatica et moralis, 1754 ;
  • Vie de Ruhnkenius (en latin) ;
  • un grand nombre d’Opuscula, publiés à Leyde, 1821.

Il rédigea de 1777 à 1807, avec Ruhnkenius et quelques autres savants, une Bibliothèque critique, qui exerça une grande influence sur les progrès de la philologie en Allemagne. Wyttenbach a formé des philologues distingués, entre autres Lennep, Creuzer, Van Heusde.

Source[modifier | modifier le code]