Conflit frontalier entre le Cambodge et la Thaïlande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conflit frontalier entre le Cambodge et la Thaïlande
Carte de la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande avec la position du temple de Preah Vihear
Informations générales
Date Depuis juin 2008
Lieu Frontière entre le Cambodge et la Thaïlande au niveau du temple de Preah Vihear
Issue
Changements territoriaux in statu quo ante bellum
Belligérants
Drapeau du Cambodge Cambodge Drapeau de Thaïlande Thaïlande
Commandants
Norodom Sihamoni
Hun Sen
Tea Banh
Srey Doek
Chea Dara
Rama IX
Yingluck Shinawatra
Prayuth Chan-ocha
Nut Sri-in
Thanet Wongcha-um
Chayan Huaysoongnern
Thawatchai Changprachack
Pertes
20 militaires tués
3 civils tués
plus de 65 militaires et civils blessés
16 militaires tués
2 civils tués
plus de 140 militaires et civils blessés
Coordonnées 14° 23′ 46″ N 104° 40′ 49″ E / 14.39611111, 104.68027778 ()14° 23′ 46″ Nord 104° 40′ 49″ Est / 14.39611111, 104.68027778 ()  

Le conflit frontalier entre le Cambodge et la Thaïlande est la conséquence d'un litige frontalier international entre le Cambodge et la Thaïlande, au niveau du temple de Preah Vihear. Ce temple est situé au Cambodge mais sur le rebord d'une falaise, en arrière de la ligne de crête des monts Dangrek qui marque la frontière entre les deux pays, si bien que l'accès routier à ce temple depuis le Cambodge ne peut se faire que via la Thaïlande. Les affrontements, qui ont fait plusieurs morts et blessés dans les deux camps, ont débuté en juin 2008. La situation n'est toujours pas réglée, les forces en présence étant restées in statu quo ante bellum.

Contexte[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du temple de Preah Vihear en direction du Cambodge au sud, la Thaïlande se trouvant derrière le photographe, juste au-delà du rebord inférieur de la photographie.

Le tracé de la frontière date de l'époque coloniale française entre l'Indochine française et le Royaume de Siam.

Déroulement[modifier | modifier le code]

En 2011, des échanges de tirs ont lieu aux alentours du temple, entre soldats cambodgiens et thaïlandais. Cinq personnes sont tuées lors de la première semaine de février, des « milliers de villageois » évacués, et le 6 février l'armée cambodgienne publie un communiqué indiquant qu'une aile du temple s'est effondrée sous des bombardements thaïlandais[1].

En décembre 2011, les deux pays signent des accords prévoyant le retrait des troupes stationnées de chaque côté de la frontière[2].

Réactions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "Thai-Cambodia clashes 'damage Preah Vihear temple'", BBC News, 6 février 2011
  2. (en) Thailand and Cambodia reach deal on temple border, BBC News, 21 décembre 2011

Articles connexes[modifier | modifier le code]