Concertos pour clavecin de Bach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Concertos pour clavecin, BWV 1052-1065, sont des concertos pour clavecin, cordes et basse continue écrits par Johann Sebastian Bach. Il y a sept concertos pour un clavecin (BWV 1052-1058), trois concertos pour deux clavecins (BWV 1060-1062), deux concertos pour trois clavecins (BWV 1063-1064) et un concerto pour quatre clavecins (BWV 1065).

Bach est l'un des précurseurs dans le genre du concerto pour clavier. Dès 1721, le concerto brandebourgeois no 5 comporte une partie soliste importante pour le clavecin. Durant les années 1730, il utilise l'orgue comme instrument soliste dans des sinfonias. La main gauche doublait alors la basse continue avant de devenir progressivement plus autonome.

Douze concertos pour un clavecin devaient être écrits, en deux cahiers de 6. Le huitième (BWV 1059) reste cependant inachevé et il ne reste aucune trace des quatre derniers. Bach a écrit par ailleurs des concertos pour deux, trois et quatre claviers. À part est son Concerto Italien, qui, contrairement à ce que peut laisser comprendre son nom, est une œuvre pour clavecin seul.

Ces concertos sont joués de nos jours au clavecin, au piano-forte ou au piano. Bach disposait dès 1730 du second instrument au sein de l'orchestre qu'il dirigeait (le Collegium Musicum de Leipzig) et il n'est donc pas exclu qu'il ait pensé à celui-ci lors de la composition de certains de ces concertos.

La plupart de ces concertos sont des adaptations de pièces plus anciennes, parfois égarées. Leur structure est identique : mouvements vif-lent-vif et leur durée comparable (environ une vingtaine de minutes).

Concertos pour un clavecin[modifier | modifier le code]

Concerto en sol majeur BWV 592a[modifier | modifier le code]

C'est une transcription pour clavecin du Concerto en sol majeur pour orgue BWV 592 (lui-même une transcription d'un concerto pour violon, cordes et continu du prince Johann Ernst von Sachen-Weimar)

  • (Allegro)
  • Grave (en mi mineur)
  • Presto

Le cahier de six concertos[modifier | modifier le code]

Concerto no 1 en ré mineur BWV 1052[modifier | modifier le code]

Fichier audio
BWV 1052 (info)
par l'Orchestre symphonique de Fulda en 2000

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

Il provient probablement d'une partition plus ancienne pour violon, aujourd'hui perdue. Il en reprendra par la suite les thèmes dans les sinfonia(s) (sinfonie) des cantates BWV 146 (« Wir müssen durch viel Trübsal in das Reich Gottes eingehen », video) et 188 (« Ich habe meine Zuversicht », partition). Son fils Carl Philipp Emanuel Bach reprend son écriture, puis Bach, lui-même, aux environs de 1738 pour la version définitive.

  • Allegro
  • Adagio
  • Allegro

Concerto no 2 en mi majeur BWV 1053[modifier | modifier le code]

Il provient également d'une partition plus ancienne et a été remaniée autour de l'année 1738. Ses thèmes ont été repris dans les cantates BWV 49 et 169.

  • (Allegro)
  • Alla Siciliana
  • Allegro

Concerto no 3 en ré majeur BWV 1054[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la reprise de la partition du concerto pour violon BWV 1042

  • (Allegro)
  • Adagio e piano sempre
  • Allegro

Concerto no 4 en la majeur BWV 1055[modifier | modifier le code]

Il utilise un continuo séparé, comprenant un clavecin ou un théorbe. Contrairement aux autres concertos, Bach ne semble pas avoir repris de thèmes dans ses cantates.

  • Allegro
  • Larghetto
  • Allegro ma non tanto

Concerto no 5 en fa mineur BWV 1056[modifier | modifier le code]

  • Allegro
  • Largo
  • Presto

Concerto no 6 en fa majeur BWV 1057[modifier | modifier le code]

Il provient d'une réécriture du quatrième concerto brandebourgeois.

  • Allegro
  • Adagio
  • Allegro assai

Le cahier inachevé[modifier | modifier le code]

Concerto no 7 en sol mineur BWV 1058[modifier | modifier le code]

Il s'agit probablement du premier concerto achevé, inspiré du concerto pour violon BWV 1041

  • Allegro
  • Andante
  • Allegro assai

Bach ne continua pas le second cahier pourtant préfacé de son célèbre J.J ; il abandonna l'écriture du concerto BWV 1059, dont il ne subsiste que dix mesures ainsi qu'une citation dans la cantate BWV 35

Concertos pour plusieurs clavecins[modifier | modifier le code]

Concertos pour deux clavecins[modifier | modifier le code]

Concerto en ut mineur BWV 1060[modifier | modifier le code]

  • Allegro
  • Adagio
  • Allegro

Concerto en ut majeur BWV 1061[modifier | modifier le code]

  • Allegro
  • Adagio ovvero Largo
  • Fuga

Concerto en ut mineur BWV 1062[modifier | modifier le code]

  • Andante
  • Allegro assai

Concertos pour trois clavecins[modifier | modifier le code]

Concerto en ré mineur BWV 1063[modifier | modifier le code]

Concerto en ut majeur BWV 1064[modifier | modifier le code]

  • Allegro
  • Adagio
  • Allegro

Concerto pour quatre clavecins[modifier | modifier le code]

Concerto en la mineur BWV 1065[modifier | modifier le code]

  • Allegro
  • Adagio
  • Allegro

Bach fut tout autant « transcrit » que « transcripteur », ce concerto n'est autre que le Concerto pour 4 violons en si mineur de Vivaldi (op. 3 no 10 RV580).

Référence[modifier | modifier le code]