Colibri falle-vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Colibri falle-vert

Description de cette image, également commentée ci-après

Eulampis holosericeus

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Apodiformes
Famille Trochilidae
Genre Eulampis

Nom binominal

Eulampis holosericeus
(Linnaeus, 1758)

Répartition géographique

Description de l'image  Eulampis holosericeus map.svg.


Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Colibri falle-vert (Eulampis holosericeus) est une espèce d'oiseau-mouche qu'on rencontre dans les Antilles, y compris en Guadeloupe et en Martinique.

Description[modifier | modifier le code]

La taille varie de 11 à 12 centimètres. Les mâles pèsent entre 5,5 à 7,8 g, tandis que les femelles, plus légères, pèsent entre 5 et 5,5 g. Le plumage est vert émeraude un peu métallisé. La queue est bleu foncé, le haut de la poitrine bleu-violet et le bas de la poitrine est noir avec des reflets verts. Les plumes de la gorge, de la tête et de la poitrine sont un peu écailleuses. Le bec, noir, est fin et forme un arc de cercle. Les pattes sont courtes.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le colibri se nourrit de nectar de fleur et d'insectes.

Distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent dans pratiquement toutes les Antilles, aux Îles Vierges et à Porto Rico. On le trouve quelquefois en Martinique.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le colibri préfère les zones sèches aux zones humides. Il vit principalement dans les sous-bois, dans les clairières en forêt sèche, dans les taillis et dans les savanes à bosquets. On le trouve parfois dans des jardins fleuris autour des habitations.

Reproduction et nidification[modifier | modifier le code]

Le nid est généralement très bien caché et fixé assez haut. Il est construit avec du fil de coton, de la toile d'araignée, de la mousse et du lichen. La reproduction a lieu entre mars et juin. Les œufs sont blancs, ovales et font environ 10 millimètres.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, il existe deux sous-espèces :

  • Eulampis holosericeus chlorolaemus Gould, 1857 ;
  • Eulampis holosericeus holosericeus (Linnaeus, 1758).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]