Claire Mouradian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Claire Mouradian (née en 1951) est une historienne française d'origine arménienne qui s'est spécialisée dans l'histoire et la géopolitique du Caucase et, plus spécifiquement, dans l'histoire de l'Arménie et de la diaspora arménienne. Elle explore dans ses travaux les relations inter-ethniques dans la région du Caucase, les migrations et la position des minorités.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1951, Claire Mouradian est directrice de recherche au CNRS et enseigne à l'EHESS[1] ; elle y participe notamment au Centre de recherche historique en tant que membre associé, et au groupe de recherche en histoire arménienne (GRHA). Elle préside en outre l'équipe « Caucase » du Centre d'études des Mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC) de l'EHESS.

Claire Mouradian a soutenu avec succès une thèse en histoire sur l'Arménie soviétique de la mort de Staline à 1982 ; dès 1984, elle a enseigné la civilisation arménienne à l'INALCO[2].

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Caucase, terres d'empire, éd. Armand Colin, Paris, 2005.
  • Les Massacres des Arméniens. Le meurtre d'une nation (1915-16), éd. Payot, Paris, 2005, (ISBN 2228898724) (directrice de la réédition critique du texte d'Arnold Joseph Toynbee).
  • Guerres et paix dans le Caucase, éd. Armand Colin, Paris, 2004, (ISBN 978-2200264178).
  • L'Arménie, Presses universitaires de France, Paris, 2002 (coll. Que sais-je no 851, 3e édition), (ISBN 213047327X) (réécriture de l'ouvrage homonyme paru en 1959 sous la plume de Jean-Pierre Alem).
  • De Staline à Gorbatchev : histoire d'une république soviétique, l'Arménie, éd. Ramsay, 1990 (ISBN 2859568379).

En collaboration[modifier | modifier le code]

  • Loin de l'Ararat... : Les petites Arménies d'Europe et de Méditerranée, Les Arméniens de Marseille, éd. Hazan, 2007, (ISBN 978-2754102230) (participation ; autres auteurs : Florence Pizzorni-Itié et Myriame Morel-Deledalle).
  • Arménie, une passion française : Le mouvement arménophile en France 1878-1923, éd. Magellan et Cie, 2007, (ISBN 978-2350740720) (participation ; ouvrage collectif).
  • 1915 : j'avais six ans en Arménie, éd. L'Inventaire, Paris, 2007, (ISBN 9782910490935) (participation ; auteure principale : Virigine-Jija Mesropian).
  • Le Génocide des Arméniens (100 réponses sur), éd. Tournon, 2005, (ISBN 2914237413) (avec Anne Dastakian).
  • Le Livre noir du colonialisme, XVIe-XXIe siècle, de l’extermination à la repentance, éd. Robert Laffont, Paris, 2003 (contribution : chapitre "Les Russes au Caucase", ouvrage collectif sous la dir. de Marc Ferro).
  • Ailleurs, hier, autrement : Connaissance et reconnaissance du génocide des Arméniens, numéro spécial de la Revue d’histoire de la Shoah, no 177-178, janvier-août 2003, coordination en collaboration avec Georges Bensoussan et Yves Ternon, (ISBN 978-2850566400).
  • Histoire des Arméniens, éd. Privat, Toulouse, 3e édition, 2003, (chapitre : L'Arménie soviétique, 1920-1980, en collaboration avec Marc Ferro ; ouvrage collectif sous la direction de Gérard Dedeyan).
  • Les Massacres de Diarbékir. Correspondance diplomatique du vice-consul de France, 1894-1896, éd. L'Inventaire, Paris, 2000 (présentation et annotation ; auteur : M. Durand-Meyrier).
  • Arménie : 3000 ans d'histoire, MJCA, Marseille-Venise, 1988 (ouvrage collectif, autres auteurs : Raymond Haroutioun Kévorkian et Jean-Pierre Mahé).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]