Champion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Champion (homonymie).

Le champion est le représentant d'un camp, qui sera opposé au camp adverse dans un combat singulier qui décidera de l'issue d'un combat.

Origine[modifier | modifier le code]

Historiquement le champion peut représenter :

  • une personne, dans l'incapacité de combattre elle-même (femme, enfant, vieillard, ou, pour d'autres raisons, un personnage que sa majesté empêche de combattre -- un roi par exemple, voire un religieux). Lorsque la personne à défendre ne dispose pas d'un champion naturel (un fils, un mari) ou prédésigné, un chevalier blanc (c'est-à-dire, en héraldique, dépourvu de ses marques propres, donc n'agissant pas pour son propre compte) peut se présenter pour en devenir le champion dans le cadre d'une ordalie ou d'un tournoi.
  • une armée entière, afin de décider de l'issue d'une bataille en limitant les victimes. Il existe de nombreux exemples de cette pratique, d'origine religieuse, par exemple le défi de Goliath relevé par David, le combat singulier entre Pâris et Ménélas dans l'Iliade, ou le combat des Horaces et Curiaces. Il reste fréquent que ce combat censé trancher la bataille vire au simple affrontement préliminaire, comme cela apparaît dans l'exemple de l'Illiade. Jusqu'à l'aube des temps modernes (cf. l'interpellation à la bataille de Fontenoy), une bataille rangée était très souvent précédée d'une phase d'injures et provocations (réduite en général au simple hymne national ou aux démonstrations de pom-pom girls, elle apparaît encore explicitement dans le rugby d'aujourd'hui avec par exemple le Haka des Néo-Zélandais), avec un combat singulier entre deux champions.

De nos jours[modifier | modifier le code]

  • Le champion choisi est bien évidemment le plus habile au combat, ce qui implique un mode de désignation compatible avec cet objectif. La mise en place de tournois était (et reste, dans le monde sportif) une technique pratique de désignation du champion. Le vice-champion étant quant à lui celui qui est arrivé second et qui obtient habituellement la médaille d'argent.

Par extension[modifier | modifier le code]

  • Le sens moderne retient surtout les performances supérieures aux autres, dans le cadre d'une compétition de n'importe quelle nature (par exemple la concurrence économique)
  • Le terme champion est également utilisé dans un sens plus idéologique pour décrire un ardent défenseur, une personne qui va porter un combat sur la scène politique: "Dans un sens idéologique, englobant la religion, un champion peut être un évangéliste, un défenseur visionnaire qui libère le terrain pour le triomphe de l'idée. Alternativement, le champion peut simplement présenter des arguments convaincants pour une nouvelle organisation d'entreprise à un conseil d'administration résistant. Un champion peut prendre la responsabilité de faire connaître le projet et de recueillir des fonds. Un champion dépasse un simple promoteur."

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :