Château de Maisonseule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Château de Maisonseule
Image illustrative de l'article Château de Maisonseule
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire initial seigneur de Sahune
Destination initiale forteresse
Propriétaire actuel Yves Lecoq
Protection inscrit MH 21 mars 1983
Coordonnées 44° 57′ 03″ N 4° 33′ 48″ E / 44.95092, 4.563425 ()44° 57′ 03″ Nord 4° 33′ 48″ Est / 44.95092, 4.563425 ()  
Pays Drapeau de la France France
Département Ardèche
Commune Saint-Basile

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Le Château de Maisonseule

Le château de Maisonseule se trouve dans la commune de Saint-Basile en Ardèche. Il domine la vallée du Doux. Sa toiture et ses façades sont inscrits au titre des monuments historiques depuis le 21 mars 1983[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Il a été édifié pour sa partie la plus ancienne, le donjon de Saint Louis, au XIIIe siècle et servira de garnison jusqu'au XVIe siècle où il sera transformé en résidence.

Les plus anciens seigneurs connus sont les Sahune (ou Assahune) et au XIVe siècle l'héritière de Balthazard de Sahune est sa fille Phélise d'Asséné, dame de Maisonseule, qui épousa en 1550 Guillaume de La Gruterie. Leur fils Alexandre eut 11 enfants dont Gaspard de Maisonseule, seigneur de Saint-Basile, reçu chevalier de Malte en 1614, et Jean qui succéda à son père Alexandre. Leur sœur Paule fut à l'origine de la guerre des amoureux. Le dernier des Gruterie, fut Antoine, comte de Maisonseule, baron de Lamastre, seigneur de Retourtour et Désaignes, chevalier de Malte en 1663, qui passa sa vie en procès et le château de Maisonseule revint aux Chevrier, puis en 1759 au marquis de Grollier qui fut guillotiné en 1793. Maisonseule fut vendu comme bien national[2].

En 1820 l'abbé Furster le transforme en établissement d'enseignement qui donne naissance à la congrégation des Basiliens. Après avoir été une colonie de vacances, il a été laissé à l'abandon avant d'être acquis par l'imitateur Yves Lecoq[3]

Le 8 septembre 2013, suite à la foudre, un incendie a ravagé la toiture du donjon[4].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château de Maisonseule, construit aux XIIIe et XIVe siècles et remanié au XVIe siècle. Son enveloppe (façades et toitures) fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 21 mars 1983[1]

Il est entouré de douves sèches. Les bâtiments sont répartis autour de la cour d'honneur et le donjon de Saint Louis est situé à l'angle nord-ouest. Ce donjon rectangulaire de 12,60 m sur 8,20 m se compose au rez-de-chaussée, d'une cave voûtée en berceau, de trois étages avec l'étage supérieur qui était couronné d'une plate-forme crénelée, avec un chemin de ronde extérieur supporté par des corbeaux de pierre dont les hourds en bois étaient encore visibles après la Seconde Guerre mondiale. Il ne reste qu'une des quatre échauguettes.

Au XIVe siècle ont été ajoutées l'aile Nord, qui comporte une cuisine, une salle et la tour nord-est, dite « tour des Oubliettes » et l'aile Est en équerre, qui se termine elle aussi par une tour d'angle. Pigeonnier

Au XVe siècle des murailles complètent le quadrilatère et enclosent le château.

Au XVIe siècle le château est transformé en résidence avec ouverture de fenêtres à meneaux dans le donjon, de portes de communication et aménagement d'un oratoire au premier étage de la tour nord-est. Puis en 1624 le château est totalement remanié, avec construction de l'escalier, de la porte actuelle, ouverture de larges baies à meneaux. Les planchers sont alors refaits et les poutres sont peintes au pochoir de motifs de rosaces et de fleurs de lys.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Le château est ouvert au public en juillet et août.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]