Cerami

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cerami (homonymie).
Cerami
Cerami
Cerami
Nom sicilien Cirami
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Sicily (revised).svg Sicile 
Province Enna 
Code postal 94010
Code ISTAT 086008
Code cadastral C480
Préfixe tel. 0935
Démographie
Gentilé ceramesi
Population 2 196 hab. (31-12-2010[1])
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 49′ 00″ N 14° 30′ 00″ E / 37.81667, 14.5 ()37° 49′ 00″ Nord 14° 30′ 00″ Est / 37.81667, 14.5 ()  
Altitude Min. 970 m – Max. 970 m
Superficie 9 400 ha = 94 km2
Divers
Saint patron San Sebastiano
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sicile

Voir sur la carte administrative de Sicile
City locator 14.svg
Cerami

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Cerami

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Cerami
Liens
Site web http://www.comune.cerami.en.it/

Cerami (en sicilien Cirami) est une commune de la province d'Enna dans la région Sicile en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines de Cerami, fondée probablement par les Sicanes mais développée par les Grecs qui y installent une colonie, remonte à l'Antiquité. Cerami viendrait du grec Cheramos qui voudrait dire « cavité dans la roche », « caverne ».

Vers le milieu du IXe siècle, les Arabes, alors nouveaux maîtres de la Sicile pour deux siècles, s'y installent et y bâtissent une forteresse.

En l'an 1063, une célèbre bataille a lieu près de Cerami, opposant Normands, qui viennent d'entamer la conquête de la Sicile, aux Musulmans. Le récit de la bataille, par Geoffroi Malaterra, chroniqueur de la conquête des frères Robert Guiscard et Roger Ier de Sicile, parle de 50 000 guerriers musulmans (dont 35 000 seront massacrés) face à 136 chevaliers normands menés par Serlon. Même s'il y a pas de doute sur le rapport de forces clairement déséquilibré, d'une part il n'est pas fait mention du nombre de fantassins accompagnant les chevaliers, et d'autre part, le nombre de 50 000 parait assez fantaisiste, Malaterra ayant tendance à "en rajouter", il signale d'ailleurs dans cette même bataille l'apparition de Saint Georges en personne sur un cheval blanc et chargeant l'ennemi[2].…

Devenu fief normand, le comté de Cerami passe à la grande famille des Aleramici, appartenant à la noblesse de l'Italie du Nord et alliée à la famille normande des Hauteville depuis le mariage entre Roger, 1er comte normand de Sicile, et Adélaïde de Montferrat (1089).

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Cerami comprend quatre confréries : San Michele, San Sebastiano, Maria Santissima del Carmelo et San Antonio Abate. La confrérie de San Michele devrait être la plus ancienne de Sicile : elle a plus de 900 ans.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
27 mai 2003 en cours Salvatore Sebastiano Ragonese Lista Civica  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Capizzi, Cesarò, Gagliano Castelferrato, Mistretta, Nicosia, Troina

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. (it) Le Conquiste normanne