Centrale nucléaire de Bruce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale nucléaire de Bruce
Image illustrative de l'article Centrale nucléaire de Bruce
La centrale nucléaire de Bruce
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Ontario
Comté Bruce
Coordonnées 44° 19′ 36″ N 81° 35′ 15″ O / 44.32667, -81.587544° 19′ 36″ Nord 81° 35′ 15″ Ouest / 44.32667, -81.5875  
Opérateur Bruce Power
Année de construction 1970-1987
Date de mise en service 1977-1987
Statut En opération
Réacteurs
Fournisseurs EACL
Type CANDU
Réacteurs actifs 2 X 750 MW
2 X 795 MW
2 X 822 MW[1]
Puissance nominale 6 232 MW
Production d’électricité
Production annuelle d'électricité 35,26 TWh (2008)[2]
Divers
Source froide Lac Huron
Site web Bruce Power

Géolocalisation sur la carte : Ontario

(Voir situation sur carte : Ontario)
Centrale nucléaire de Bruce

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Centrale nucléaire de Bruce

La centrale nucléaire de Bruce est la plus puissante centrale nucléaire canadienne. Elle est située sur la côte est du Lac Huron, à Inverhuron et Tiverton dans le comté de Bruce, en Ontario.

Description[modifier | modifier le code]

Cette centrale est la plus puissante centrale nucléaire du Canada. Elle a été construite en plusieurs étapes entre 1970 et 1987 par Ontario Hydro. Elle dispose de 8 réacteurs CANDU qui peuvent produire 6232 MWe quand toutes les unités sont en fonctionnement.

La centrale comprend deux unités de quatre réacteurs chacune, les unités Bruce A et Bruce B[1].

  • BRUCE A
    • BRUCE A1 : 750 MW (en rénovation)
    • BRUCE A2 : 750 MW (en rénovation)
    • BRUCE A3 : 750 MW
    • BRUCE A4 : 750 MW
  • BRUCE B
    • BRUCE B5 : 795 MW
    • BRUCE B6 : 822 MW
    • BRUCE B7 : 822 MW
    • BRUCE B8 : 795 MW

L'exploitant actuel est la société Bruce Power qui a pris en charge le site à partir de 2001. Les centrales sont toujours la propriété de Ontario Power Generation,

Avant 2005 il ne restait plus que 6 réacteurs en fonctionnement pour fournir 4640 MWe, les réacteurs A1 et A2 étant arrêtés.

À l'automne 2005, l'exploitant Bruce Power et le gouvernement de l'Ontario ont décidé de rénover les tranches 1 et 2 et de les remettre en service pour répondre à une demande croissante d'énergie électrique dans la province de l'Ontario. Il avait été décidé en même temps d'arrêter le réacteur de la centrale nucléaire de Douglas Point.

L'autorité de sûreté nucléaire canadienne, le CNSC, a autorisé la remise en service pour 5 ans des unités 1 et 2[3]

Sécurité[modifier | modifier le code]

Les divers services d'urgence de la centrale comptent, en 2011, environ 400 employés (gardes de sécurité, service de santé, pompiers).

La Bruce Power’s Nuclear Response Team a décroché la première place lors de la Security Protection Officer Team Competition de 2006 à 2001 ainsi que lors du challenge annuel des SWAT Teams américains de 2007 à 2011[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) [PDF] Bruce Power, « A Reporter's Guide to Bruce Power »,‎ Août 2007 (consulté le 30 novembre 2009)
  2. (en) Bruce Power, Growth : Bruce Power 2008 Year in Review, Tiverton, Ontario,‎ 2009 (lire en ligne [PDF])
  3. Enerpresse 9943 - du 4 novembre 2009
  4. (en)« Bruce Power team wins U.S. National SWAT Championship », sur Bruce Power,‎ 26 octobre 2011 (consulté le 5 avril 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]